Le fleuve Rouge, destination en vogue en période épidémique

Le tourisme reprend doucement à Hanoï après la période de distanciation sociale. Conformément à un mode de vie proche de la nature, certains circuits de visite du fleuve Rouge ont le vent en poupe. La tendance actuelle se tourne vers l’écotourisme et les activités de plein air.

>>Le stand up paddle sur le fleuve Sài Gon: bonheur garanti!

>>Le delta du fleuve Rouge et la région côtière du Nord-Est (suite)

>>Le delta du fleuve Rouge et la région côtière du Nord-Est

Le "stand up paddle" sur le fleuve Rouge, une activité incontournable proposée par ces circuits.
Photo : My Hanh/CVN

Née et vivant à Hanoï depuis une trentaine d’années, Lê Thi My Linh, domiciliée dans l’arrondissement de Tây Hô, a confié être très impressionnée par la pratique du "stand up paddle", le SUP, sur le fleuve Rouge.

Le SUP est un sport de glisse nautique où le pratiquant se tient debout sur une planche plus longue que celle de surf classique, sur laquelle il se déplace à l’aide d’une pagaie.

Cette activité, saine pour le corps et l’esprit, a récemment fait son apparition au Vietnam mais est rapidement devenue populaire, surtout auprès des jeunes.

De nouvelles expériences près de chez soi

Après une initiation nécessaire aux techniques de base, les participants peuvent prendre eux-mêmes les planches et partir à la découverte du fleuve Rouge en suivant le trajet fixé par l’agence de voyages Anytrails.

En naviguant sur le fleuve, les visiteurs auront l’occasion de voir les villages de pêcheurs et d’artisanat situés sur les deux rives, où sont nichées également de nombreuses petites paillotes. Ils ne pourront pas non plus manquer de contempler les nombreux ponts traversant le fleuve, comme le Long Biên centenaire, celui de Thang Long ou encore le plus récent, celui de Nhât Tân.

Le week-end, le Japonais Okudera, sa femme et des proches participent à un tour en bateau sur le fleuve. Sur la rive, ils font du camping, prennent des photos et profitent du coucher du soleil autour d’un bon barbecue. De tels circuits, près de chez soi et de courte durée, sont l’occasion idéale pour se réunir en famille ou entre amis et de découvrir la nature.

Hà Dông Minh, directeur de l’agence de voyages Anytrails, organisateur de ces circuits, confie que l’idée de ces activités lui est venue alors qu’il se tenait sur le pont Long Biên et qu’il contemplait le paysage. "Il s’agit vraiment d’un terrain paisible, complètement différent des espaces très animés du centre-ville", a-t-il indiqué.

Quelle n’a été sa surprise de constater que ces circuits n’attiraient pas uniquement les étrangers résidant à Hanoï mais aussi les locaux. Son agence propose également un tour de visite des jardins maraîchers près du pont Long Biên. Ainsi, après une balade à vélo, les visiteurs peuvent s’y rendre et y cueillir des légumes. Ces activités comprennent également la fabrication de vases à partir de matériaux recyclés.

"Après la longue période de distanciation sociale où les gens ne pouvaient sortir que pour travailler ou pour des besoins essentiels, la tendance est dorénavant aux espaces en extérieur, en plein air, et qui ne sont pas bondés", a affirmé Hà Dông Minh. Et d’ajouter que les circuits que son agence propose répondent bien à cette demande grandissante et qu’ils se vendent comme des petits pains, surtout les journées de beau temps.

Éco-responsabilité et nouvelle normalité

Une vue du fleuve Rouge.
Photo : VNA/CVN

Depuis des années, nombreux sont les habitants et touristes se rendant au fleuve Rouge afin de se détendre et profiter de la nature. On peut également trouver à proximité des plantations de fleurs et des fermes de fraises. Le camping, le SUP et le kayak sont autant d’activités qui s’y sont récemment implantées.

Au-delà de la dimension du divertissement, ces activités contribuent à l’amélioration de l’environnement, comparé à d’autres types de tourisme.

Hà Dông Minh et ses collègues ont dû nettoyer les endroits concernés. Lors des circuits, il est recommandé aux visiteurs de ne pas utiliser de sacs et autres ustensiles en plastique et de préférer ceux à base de matériaux recyclés. Les appareils, comme les pompes à eau, lampes, ventilateurs et autres mixeurs fonctionnent à l’énergie solaire ou sont généralement rattachés aux vélos. Ainsi, on crée de l’énergie tout en pédalant.

Sur TripAdvisor, un site Internet populaire qui partage des avis et conseils touristiques, les remarques et évaluations concernant les circuits proposés par son agence sont excellentes et ne tarissent pas d’éloges sur les différentes activités qui y sont offertes.

Selon de récentes enquêtes, les vacances près de la maison, proche de la nature et qui permettent de découvrir la culture locale gagnent du terrain. Les agences de voyages proposent en effet de plus en plus de voyages où les participants peuvent faire du vélo, du SUP ou encore du camping aux alentours du fleuve Rouge. Elles s’efforcent à la fois de satisfaire la demande des clients mais aussi de s’adapter à la situation actuelle où la pandémie reste encore compliquée et incertaine.

Mai Quynh/CVN