29/09/2020 15:30
>>À Madagascar et à travers l'Afrique, la ruée controversée vers l'artemisia

Environ 13.000 cas de morsures par an sont enregistrés à Madagascar, a déclaré Mbola Rabenandrianina, directeur des services des maladies chroniques et émergentes du ministère malgache de la Santé publique. Sans traitement, la rage conduit au coma et à la mort par insuffisance respiratoire de la victime, a indiqué le ministre, lors d'une campagne lancée à l'occasion de la Journée mondiale contre la rage, qui durera jusqu'au 4 octobre. À cet effet, 100.000 doses de vaccins antirabiques gratuites pour les chiens et les chats seront utilisées dans la lutte contre la rage à travers le pays. En outre, des expositions sur la rage, en particulier sur les symptômes et la prévention de cette maladie chez l'homme comme chez l'animal, une campagne de stérilisation et castration générale ainsi qu'une vaccination gratuite auront lieu dans diverses localités dans la capitale malgache. Madagascar compte actuellement 31 centres de traitement antirabique. 

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Tourisme post-COVID-19 : Dà Nang lorgne le marché singapourien Une conférence en ligne présentant l'offre touristique de Dà Nang sur le marché de Singapour a été organisée lundi 19 octobre par le Service du tourisme de Dà Nang et le Bureau commercial du Vietnam à Singapour.