12/09/2021 11:31
D’ici 2025, Quang Ninh vise un double objectif : multiplier par deux le revenu per capita des ethnies minoritaires par rapport à 2020 et réduire le taux de pauvreté de trois points de pourcentage par an.
>>Quang Ninh tourne son attention vers le modèle d’éco-cité
>>L'immobilier industriel continue de séduire les investisseurs étrangers

Parmi les 177 communes et bourgs que comptent Quang Ninh (Nord-Est), 67 abritent des minorités ethniques qui occupent 12,31% de la population provinciale, avec 162.531 personnes.

Les autorités locales accordent depuis des années une grande attention au développement socio-économique de ces régions, en y mettant une grande partie de leurs ressources prioritaires.

Malgré cela, les résultats obtenus demeurent assez modestes. Le taux de pauvreté y reste toujours plus élevé par rapport aux autres localités de la province. Le niveau de vie de ces habitants est encore loin des conditions de vie dans les autres régions. La qualité de l’éducation et des soins sanitaires est encore limitée.

Quang Ninh accorde un grand intérêt aux infrastructures de transport reliant les régions peuplées de minorités ethniques aux pôles économiques de la province.

Attention portée aux zones montagneuses

Face à cette situation, les autorités provinciales ont promulgué en mai 2021 une résolution sur le développement durable socio-économique des régions montagneuses, frontalières et insulaires ainsi que de celles peuplées de minorités ethniques pour la période 2021-2025.

Ce nouveau programme en faveur des régions en situation difficile de Quang Ninh répond à la Résolution N°88 de 2019 de l’Assemblée nationale approuvant le Projet national de développement socio-économique des régions montagneuses et de celles peuplées de minorités ethniques pour la période 2021-2030. 

En vertu de sa nouvelle résolution, Quang Ninh accordera un grand intérêt aux infrastructures de transport reliant les régions peuplées de minorités ethniques aux pôles économiques de la province, aux établissements de santé et d’enseignement, à l’approvisionnement en eau à robinet, etc. Pour ce faire, la province réservera chaque année au moins 3% de son budget afin d’alimenter ces projets.

Ainsi, à l’horizon 2025, la province n’aura plus de hameaux pauvres et assurera les conditions requises pour 100% des établissements de l’éducation. La formation professionnelle sera à la disposition de 87,5% des personnes en âge de travailler, le service sanitaire sera disponible dans 100% des communes, la totalité des familles auront accès à l’électricité, l’eau au robinet sera accessible à plus de 99% des foyers. Le revenu per capita des ethnies minoritaires sera multiplié par deux par rapport à 2020 et le taux de pauvreté réduit de trois points de pourcentage par an.

Texte et photo : Thê Linh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam