09/09/2021 21:43
Lionel Messi s'est réjoui mercredi 8 septembre du retour du public dans les stades, à la veille de la rencontre entre l'Argentine et la Bolivie en qualifications au Mondial-2022, qui permettra enfin aux supporters argentins de fêter la victoire à la Copa America en juillet.
>>Le choc Brésil - Argentine suspendu pour scandale sanitaire
>>Mondial-2022 : la fenêtre sud-américaine dominée par le veto anglais et le choc Messi-Neymar

Lionel Messi avant le match de l'Argentine contre le Brésil en qualifications pour le Mondial-2022, le 5 septembre à Sao Paulo.
Photo : AFP/VNA/CVN

"C'est complètement fou. C'est quand même dommage car le stade ne sera pas plein à cause de la situation dans le monde due à la pandémie, a déclaré le capitaine de l'Albiceleste, Lionel Messi, à la chaîne sportive ESPN. Tout coïncide, la sélection qui vient de remporter la Copa America et tout ce temps sans pouvoir aller au stade, ni voir la sélection".

Ce match se disputera enfin devant du public (30% de la capacité du stade Monumental de Buenos Aires, soit 21.000 personnes), une première depuis la mise en place des restrictions sanitaires en mars 2020, quand la pandémie du COVID-19 avait conduit le monde entier à se confiner.

"Cela va être un moment spectaculaire pour nous, j'ai vraiment hâte d'y être", a insisté le sextuple Ballon d'Or, qui a remporté le 10 juillet au Maracana de Rio de Janeiro son premier titre avec la sélection argentine en battant le Brésil en finale de la Copa America.

C'était aussi le premier titre de l'Albiceleste depuis 1993, mais les joueurs et supporters avaient été frustrés de ne pas pouvoir célébrer complètement cette victoire, en raison des restrictions sanitaires.

"Tout ça est maintenant derrière nous, la vie continue, mais avec la tranquillité d'esprit d'avoir pu réaliser le rêve qui m'avait été refusé tant de fois", a déclaré Messi, resté jusqu'alors sur quatre échecs en finale de compétitions internationales (Copa America 2007, 2015 et 2016, Coupe du monde 2014).

Après la finale, "je ne pouvais pas y croire", a confié le N°10 argentin, qui vient de quitter le Barça pour rejoindre le Paris Saint-Germain. "Je l'avais tellement rêvé que je ne comprenais pas vraiment ce qui se passait. C'était comme un rêve, c'était un moment spectaculaire, j'en ai profité et maintenant encore plus quand je vois les images, parce qu'à ce moment-là j'étais totalement perdu, paralysé", a avoué la "Pulga" (la puce).

Cette rencontre contre la Bolivie (9e, 6 pts) sera aussi l'occasion pour l'Argentine de conforter sa deuxième place (15 pts) au classement de la zone Amsud des qualifications pour le Mondial et surtout d'oublier le fiasco du match arrêté pour raisons sanitaires contre le Brésil dimanche 5 septembre à Sao Paulo.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Le secteur touristique de Hanoï s'adapte à la nouvelle situation Si la 4e vague de COVID-19 a fortement impacté le tourisme au Vietnam, entre autres à Hanoï, elle a également ouvert des opportunités pour restructurer cette industrie, changer les approches du marché et aligner les produits sur la demande des voyageurs et la réalité.