29/06/2022 22:43
Le 8e Dialogue sur les océans qui a eu lieu mercredi 29 juin à Hanoï, met l’accent sur la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM 1982) et appelle à promouvoir la coopération maritime en Asie du Sud-Est.
>>Le 7e Dialogue sur les océans se focalise sur les questions maritimes émergentes
>>L'ONU déclare un "état d'urgence des océans"

Des orateurs au 8e Dialogue sur les océans.
Photo : V+/VNA/CVN

Organisé par l’Académie diplomatique du Vietnam, en collaboration avec la Fondation allemande Konrad Adenauer Stiftung et l’ambassade d’Australie au Vietnam, l’événement a réuni plus de 150 délégués en présentiel et une centaine de délégués en ligne venus de 14 pays et territoires.

Le vice-ministre des Affaires étrangères Pham Quang Hiêu a souligné que la ratification de la CNUDM 1982 il y a 40 ans est une étape historique dans le développement du pays. Pour la première fois, un cadre juridique complet, une "Constitution des océans" a été établie.

À ce jour, la CNUDM continue de jouer un rôle fondamental dans le développement du droit international de la mer, en promouvant la paix, la sécurité, la coopération entre les nations et le développement durable des océans et de la mer, a-t-il estimé.

Le vice-ministre a souligné que la communauté internationale doit maintenir la primauté du droit et observer de bonne volonté ses obligations juridiques en vertu de la Convention, en particulier pour faire des réclamations et mener des activités en mer.

Les États devraient booster la coopération aux niveaux international et régional pour la conservation et l’utilisation durable de la mer et des océans, tout en garantissant la liberté de navigation et des activités licites, a-t-il appelé.

En 2021, le Vietnam est l’un des 12 pays fondateurs du Groupe des amis de la CNUDM, s’engageant à respecter et à promouvoir la Convention, la Charte des Nations unies et le droit international.

Lors de la séance d’ouverture du Dialogue, l’ancien juge du Tribunal international du droit de la mer Rüdiger Wolfrum a prononcé un discours important sur le 40e anniversaire de la ratification de la CNUDM, réitérant son rôle fondamental pour le développement du droit international de la mer et la promotion de la paix, de la sécurité, de la coopération entre les nations et du développement durable de la mer et des océans.

Il a affirmé que les décisions des Tribunaux internationaux ne sont pas seulement contraignantes pour les parties prenantes, mais également servent de base à une coopération commune.

Les délégués ont discuté aux quatre sessions principales des questions sur la CNUDM et l’Asie du Sud-Est, la réduction des émissions des activités de transport, les obligations de coopération entre les États riverains d’une mer semi-fermée, ainsi que la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité marine dans les zones situées au-delà de la juridiction nationale.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Nécessité d'une politique de visa plus ouverte pour attirer les touristes étrangers Le nombre de touristes internationaux au Vietnam reste encore limité. Les agences de gestion et de voyages estiment que la politique de visa du pays doit encore être plus ouverte.