Priorité au développement de l’intelligence artificielle

Le Vietnam ambitionne de figurer, d’ici 2030, parmi les 4 premiers pays de l’ASEAN et les 50 premiers du monde en termes de recherche, de développement et d’application de l’intelligence artificielle (IA).

>> Hô Chi Minh-Ville s'accélère la transformation numérique

>> Coopération renforcée pour développer le marché des sciences et technologies

>> L'économie numérique du Vietnam affiche la croissance la plus rapide en Asie du Sud-Est

Le mot clé +intelligence artificielle+ a été beaucoup recherché ces dernières années. Avec la convergence de nombreuses technologies telles que le big data (mégadonnées), le cloud computing (informatique en nuage), le deep learning (apprentissage profond), l’IA change petit à petit nos vies”, a souligné le vice-ministre des Sciences et Technologies, Bùi Thê Duy.

Le Vietnam optimise l'intelligence artificielle pour son essor socio-économique.
Photo : VNA/CVN

Le Vietnam, économie dynamique en Asie, dispose de nombreux avantages pour l’entrepreneuriat, l’innovation et le développement des technologies, en particulier une technologie de “rupture” au potentiel presque sans limites comme l’IA. Ces dernières années, celle-ci a commencé à être appliquée largement dans divers domaines comme la santé, l’éducation, le transport...

Un outil de développement

Le pays a connu une croissance incroyable depuis le lancement de sa politique de Dôi moi (Renouveau) en 1986. Grâce à cette réforme qui a donné la priorité au marché, le Vietnam, autrefois en difficulté, est devenu l’une des économies à la croissance la plus rapide au monde. Ces dernières années, le gouvernement a cherché des moyens de tirer parti de cette croissance par des investissements et de nouvelles réformes.

Conscient de l’importance de ce train technologique à ne pas rater, il a promulgué en septembre 2021 la Stratégie nationale sur la recherche, le développement et l’application de l’IA d’ici 2030, qui vise à en faire un secteur technologique important. Selon les objectifs fixés, à l’horizon 2030, le Vietnam fera partie du Top 4 au sein de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) et figurera dans la liste des 50 pays en tête du monde en matière de recherche, de développement et d’application de l’IA. Il a pour mission d’en posséder dix marques prestigieuses reconnues en Asie du Sud-Est, trois centres nationaux sur les innovations d’IA et trois autres de big data et de calcul haute performance (HPC) capables de se connecter avec les autres centres de données et de HPC du pays pour établir un réseau de partage fiable et puissant au service de l’IA. De plus, le Vietnam devra entrer en 2030, avec au moins un représentant, dans le classement des 20 meilleures institutions de recherche et de formation sur l’IA au sein de l’ASEAN…

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, le gouvernement propose des orientations, dont l’élaboration de textes juridiques sur l’IA, la promotion de son écosystème et de ses applications, le développement des ressources humaines, le renforcement de la coopération internationale dans ce domaine, etc.

Le Vietnam se classe au 62e rang mondial, et au 6e rang parmi les 10 pays de l’ASEAN en ce qui concerne l’état de préparation de la gouvernance en matière d’IA (Government AI Readiness Index) en 2021 (+14 places par rapport au classement mondial en 2020 et +1 place dans la région). C’est la première année que le score moyen du Vietnam atteint 51,82, dépassant la moyenne mondiale de 47,42. Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) et Oxford Insights (Royaume Uni) ont lancé l’indice de l’état de préparation des gouvernements à l’IA 2021 pour mesurer l’état de préparation de 160 pays à l’IA.

L'IA est maintenant omniprésente.
Photo : VNA/CVN

Application dans tous les domaines

Selon les prévisions, le taux de croissance moyen du marché du cloud computing au Vietnam serait d’environ 26% par an. Il s’agit du taux le plus élevé de l’Asie du Sud-Est et bien supérieur au taux de croissance moyen de 16% à l’échelle mondiale. Actuellement, dans le pays, il existe 40 fournisseurs de services de cloud computing, 27 centres de données de 11 entreprises, dont 20% d’entreprises vietnamiennes.

D’après une enquête de Vietnam Report, 66,67% des entreprises utilisent l’IA dans leur processus de transformation numérique. 86,67% utilisent l’IoT en 2022, contre 66,67% en 2021. L’avenir de la communication doit inclure la technologie 5G. L’Institut des stratégies de l’information et de la communication, relevant du ministère de l’Information et de la Communication, prévoit que le taux de contribution des réseaux mobiles 5G à la croissance

du PIB du Vietnam devrait atteindre 7,34% d’ici 2025.

Parallèlement à la tendance de la transformation numérique, on peut dire que l’IA est fortement appliquée dans tous les industries et domaines tels que l’administration publique, le transport, la santé, la banque, les services publics, etc. Cette application aide l’appareil de gestion de l’État ainsi que les entreprises à améliorer l’efficacité de leur opération et à s’adapter plus rapidement à la situation compliquée de l’épidémie de COVID-19. Au Vietnam, l’IA a été étudiée et développée par de nombreuses unités de recherche et développement. Promouvoir cette application et fournir des outils d’application de transformation numérique intégrés visent à automatiser la production, optimiser les coûts, assurer la sécurité, la sûreté... dans plusieurs secteurs, dont le transport, l’agriculture, les sciences de la vie et la santé.

Le vice-ministre des Sciences et Technologies, Bùi Thê Duy, a déclaré que l’IA était en train de devenir l’une des technologies clés contribuant au développement socio-économique des pays. Et d’ajouter que le Vietnam n’était pas en dehors de ce ”flux” et que l’IA avait affirmé son importance particulière face aux évolutions complexes du COVID-19. Cette technologie a été identifiée par son ministère comme une application pour la reprise économique post-pandémie, a-t-il affirmé. Le Vietnam établit un écosystème de start-up d’IA pour attirer des fonds de capitalrisque.

Avec le soutien de ces fonds nationaux et étrangers, cette technologie peut vraiment devenir l’une des clés, favorisant le développement du pays pour en faire un centre régional de recherche appliquée sur l’IA.

Thê Linh/CVN

back to top