Plus de 10.000 personnes ont fui les récentes violences dans l'Ouest du Niger

>>100 civils tués dans une double attaque terroriste dans l'Ouest du pays

>>Cent morts dans les attaques de deux villages dans l'Ouest

Les récentes violences dans l’Ouest du Niger ont conduit plus de 10.000 personnes à se déplacer à l’intérieur de leur pays, a annoncé jeudi 7 janvier le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA). "Environ 10.600 personnes ont été déplacées" après l’attaque, samedi 2 janvier, de deux villages de l’ouest du pays dans lesquels 105 civils ont été tués, a tweeté l’antenne nigérienne d'OCHA. "Les attentats au Niger ont fait 105 morts - 73 à Tchamo Bangou et 32 à Zaroumadareye, dans la région de Tillabéry, dont 10 garçons et 7 filles", a ajouté, dans son tweet, le Bureau d’OCHA au Niger, relevant que les 26 blessés reçoivent des soins médicaux. À la suite des attaques du 2 janvier dans deux villages de la région de Tillabéry, la majorité des déplacés internes ont trouvé refuge dans le village de Mangaize auprès de familles d’accueil déjà vulnérables. Selon l’ONU, les acteurs humanitaires apportent leur aide aux personnes dans le besoin et une mission d’évaluation tente de jauger l’urgence sur le terrain.

APS/VNA/CVN

back to top