17/08/2020 17:37
Dans la province méridionale de An Giang, les Cham habitent essentiellement dans les districts de An Phu, Tân Châu et Phu Tân. Les Cham musulmans organisent leur ramadan au neuvième mois du calendrier hégirien, soit entre mai et juin selon le calendrier grégorien.
Les Cham à An Giang pratiquent leur culte lors du ramadan.
Photo : VOV/VNA/CVN

Pendant le mois de ramadan, tous les Cham âgés de plus de 5 ans doivent procéder à une autocritique et se repentir pour tout ce qu’ils ont fait de mal durant l’année écoulée. De l’aube au coucher du soleil, ils doivent s’abstenir de manger, de fumer et de boire. S’ils prennent un bain, ils veillent à ce que l’eau n’atteigne pas leur oreille. Ils prennent soin de ne tuer aucun animal, ni d’agresser ou de provoquer quiconque. Au cours de ce mois saint, aucune activité festive n’est autorisée.

La préparation du ramadan est par contre une véritable fête. Les villageois discutent avant d’arrêter la liste des plats qu’ils cuisineront lors de la rupture du jeûne. Ils mangeront alors tous ensemble dans une vaste maison ou dans la mosquée du village. Mais ce sera un festin sans bière ni alcool, nous fait savoir Mohamet, un Cham de Tân Châu. "Pendant les 30 jours du ramadan, nous ne mangeons que le soir. Au 30e jour, après la cérémonie à la mosquée, nous présentons nos vœux aux membres de la famille, aux amis et aux voisins", dit-il.

S’ils mangent peu pendant le ramadan, les Cham multiplient les prières et les activités caritatives. Si le matin est le temps de l’abstinence, le soir est celui des visites réciproques et des repas partagés, dont le plat principal est un curry.

Pour les autorités locales, le ramadan est l’occasion de faire part aux Cham de leur attention bienveillante, comme l’indique Huynh Thanh Duy, responsable de la culture de la commune de Châu Phong, dans le district de Tân Châu. "Le ramadan est comme le Têt des Cham. Les enfants sont super excités, ils aident leurs parents à nettoyer et à décorer leur maison et le village... Quant à nous, autorités locales, nous rendons visite aux Cham et leur présentons nos vœux", explique-t-il.

Les trois premiers jours du dixième mois du calendrier hégirien sont des jours de retrouvailles pour les Cham musulmans. Les familles préparent de la nourriture en abondance pour recevoir le plus de monde possible.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.