10/11/2019 12:48
Phá bàu est une fête annuelle qui a lieu fin mars dans la commune de Quang Minh, district de Chon Thành, province de Binh Phuoc (Sud). Elle attire chaque année plusieurs centaines d’habitants S’tiêng ainsi que d’autres ethnies.
>>Fête culturelle et touristique de Muong Lò à Yên Bái
>>L’originalité de la fête d’Ok Om Bok des Khmers à Trà Vinh
>>Fête de lutte pour la boule en terrain boueux à Bac Giang

Le son des gongs annonce l’ouverture des festivités. Pour les S’tiêng, cet instrument de musique est un objet sacré et qui représente l’identité culturelle de la communauté. Depuis plusieurs générations, il est toujours attaché à la vie, à la production, aux rites et cérémonies.

Ce qui fait l’originalité de la fête, c’est le rite phá bàu. C’est-à-dire que toutes personnes (hommes, femmes, jeunes et moins jeunes) apportent leurs outils de pêche et se rendent à l’étang pour attraper des poissons. Selon le folklore S’tiêng, plus on pêche de poissons, plus l’année à venir sera faste.

En y assistant, outre expériences de pêche et cérémonies de gongs, habitants et touristes ont également l’occasion de boire du ruou cân (alcool de riz siroté à l’aide d’une tige de bambou) et de déguster des plats traditionnels des S’tiêng. Cette fête symbolise aussi la solidarité profonde au sein de la communauté.

La fête phá bàu contribue non seulement à préserver la culture des S’tiêng, mais aussi à consolider le bloc de grande union entre les ethnies du pays.
 
Texte et photos : DTMN/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Le lac Ba Bê, la perle verte du Nord-Est Rendons-nous cette semaine à Ba Bê, le plus grand lac naturel du Vietnam, formé il y a 200 millions d’années. Situé dans le parc national éponyme, dans la province de Bac Kan, à environ 230 km au nord de Hanoï, ce site naturel est l’un des plus beaux du Nord-Est du Vietnam.