05/01/2022 11:23
Jacques Morisset, économiste en chef de la Banque mondiale au Vietnam, prévoit que le Vietnam reviendrait à sa croissance d'avant la pandémie de COVID-19.
>>Les investisseurs sont optimistes sur la croissance vietnamienne
>>Des experts prévoient une bonne croissance pour le Vietnam en 2022
>>BM : de nouveaux moteurs de la croissance du Vietnam

La production dans la compagnie Ohashi Tekko Vietnam, implantée dans le parc industriel de Binh Xuyên, province septentrionale de Vinh Phuc.
Photo : Hoàng Hùng/VNA/CVN

Dans une interview accordée au journal Dâu Tu (Investissement), Jacques Morisset, économiste en chef de la Banque mondiale au Vietnam, a indiqué qu’il y a de bons signes de reprise de la croissance depuis fin 2021 et que le gouvernement poursuivrait ses efforts.

Selon lui, le programme de relance et de développement socio-économique pour 2022-2023 montre que le gouvernement vietnamien contrôle bien la situation et est prêt à mener davantage d'activités.

Jacques Morisset a dit que l'objectif de croissance de 6-6,5% en 2022 était réalisable, à condition que le Vietnam et le monde entier ne connaissent pas de nouvelles flambées épidémiques. En outre, il a déclaré espérer que le gouvernement prendrait des mesures de relance économique par le biais de dépenses budgétaires et  politiques fiscales. Il s’est donc déclaré très optimiste sur les perspectives économiques du Vietnam, mais avec deux conditions : que le gouvernement contrôle bien la politique budgétaire et que l'économie ne soit pas fermée à nouveau à cause de la pandémie.

Aux côtés des risques, le plus grand étant l’épidémie, l’économiste a indiqué qu’il existait de nombreuses opportunités pour le Vietnam, tout d’abord dans les exportations. Il a constaté que de nombreuses grandes entreprises s’étaient installées au Vietnam dans le but de diversifier leurs chaînes d'approvisionnement pour assurer leurs activités d'exportation.

De plus, le Vietnam peut profiter des opportunités de l'économie verte, résiliente au changement climatique, a-t-il ajouté, n’oubliant pas de préciser que la demande nationale croissante serait l'un des facteurs clés de la croissance.

De son côté, Luke Hong, économiste du Bureau de recherche macroéconomique de l’ASEAN+3 (AMRO - ASEAN+3 Macroeconomic Research Office), a indiqué que la production et les services figureraient parmi les principaux moteurs de la croissance en 2022. Il a déclaré que les services seraient décisifs pour atteindre une croissance de 6-6,5% en 2022.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Au revoir Diego Chula, un artiste talentueux et un amoureux du Vietnam

Coopérer pour promouvoir la transformation numérique dans le tourisme Le Centre de promotion du tourisme de Dà Nang et la Sarl Klook Travel Vietnam ont signé le 21 janvier un accord pour renforcer la coopération et accélérer la communication pour promouvoir le tourisme local.