08/10/2021 13:28
AXA Investment Managers Asia, dont le siège est à Singapour, a récemment publié un article qui explique les raisons du classement élevé du Vietnam en termes de performances économiques et prévoit un élargissement de la position du pays dans les écosystèmes de production régionaux et mondiaux.

>>Pour combiner performances économiques et environnementales
>>La JICA exhorte le Vietnam à miser sur ses forces pour surmonter la crise sanitaire
>>Le Vietnam assurera une croissance économique à long terme
 

Le Vietnam a très bien réussi à attirer les investissements étrangers directs.
Photo : VNA/CVN


"Plusieurs caractéristiques contribuent à la compétitivité croissante du commerce et de la fabrication du Vietnam", indique l’article d'AXA Investment Managers Asia, selon lequel l'intégration réussie dans l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) était la clé pour "allumer le moteur commercial" du Vietnam.


"Le Vietnam a également signé des accords de libre-échange avec d'autres grandes économies, dont la Chine, l'Union européenne, le Royaume-Uni et le Japon, créant un environnement favorable pour la croissance de ses relations commerciales", a-t-il noté. Il a poursuivi qu'une augmentation rapide de la compétitivité du secteur manufacturier a également contribué à l'ascension du Vietnam en tant que puissance régionale d'exportation.

La valeur ajoutée manufacturière a connu sa plus hausse au cours de la dernière décennie, doublant celle de l'Inde. L'article  a indiqué que la compétitivité du secteur manufacturier était soutenue par de bas coûts de main-d'œuvre. La croissance rapide de la population jeune a contribué à maintenir la pression à la baisse sur les salaires malgré une croissance économique rapide.

"Le Vietnam a également très bien réussi à attirer les investissements étrangers directs (IDE), grâce à des politiques prioritaires gouvernementales". Les auteurs ont indiqué qu'en 2020, le nombre de parcs industriels était passé à 369, soit une augmentation de 180% par rapport à 2005. Dans l'indice de "facilité de faire des affaires" de la Banque mondiale, le Vietnam se classe 70e soit 27 places de mieux qu'il y a dix ans.

"L'afflux d'IDE au Vietnam a connu la croissance la plus rapide de la région", a souligné l'article. Selon un ensemble de scores de compétitivité exclusifs calculés sur la base de la facilité de faire des affaires, de la qualité logistique, du coût salarial, de la croissance du PIB et de l'évolution de la part des exportations et des IDE, le Vietnam est considéré comme le pays le plus compétitif de la région,   aidant à augmenter ses parts de marché  à l'exportation ces dernières années.

L’auteur de l’article a prévu qu'à court terme, l'impact négatif de la pandémie  persistera, pesant sur le secteur manufacturier et les exportations, freinant le rythme des dépenses des entreprises et entravant la délocalisation des chaînes d'approvisionnement mondiales. 
À long terme, les entreprises étrangères devraient remettre  en place des chaînes d'approvisionnement mondiales efficaces.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Khanh Hoà accueillera plus de 9.000 touristes étrangers d'ici la fin 2021 D’ici la fin 2021, 9.350 touristes étrangers arriveront dans la province de Khanh Hoa (Centre) à bord des vols en provenance de la République de Corée, de la Russie, des Philippines, du Japon et du Cambodge...