08/10/2021 00:00
Il est conseillé à la province de Cà Mau (Sud) de mettre en œuvre un programme de planification globale de la crevetticulture en élargissant les surfaces d’élevage bio et en développant un élevage intermédiaire permettant d’augmenter son rendement tout en respectant l’environnement.
>>La crevette vietnamienne de plus en plus compétitive sur le marché américain
>>Crevettes : le Vietnam vise 4 milliards d'USD d'exporation cette année
>>Crevetticulture : de bonnes recettes en dépit de la pandémie de COVID-19

La crevetticulture bio, une priorité de la province de Cà Mau (Sud).
Lors de ses récentes visites de terrain à Cà Mau, une délégation du ministère de l'Agriculture et du Développement rural s’est penchée sur le développement économique agricole de la province.

Lê Van Quang, directeur général de Minh Phu Seafood Corporation, a évoqué le développement durable de la crevetticulture dans la province de Cà Mau en particulier et dans le pays en général.

Ces dernières années, la crevetticulture à Cà Mau a enregistré des avancées remarquables, notamment dans la production de crevettes bio propices à l'environnement et dans l’augmentation annuelle des superficies d’élevage. De plus, Cà Mau présente de nombreux avantages dans la transformation et l'exportation de crevettes à l'échelle nationale.

Cependant, selon M. Quang, à l'heure actuelle, la crevetticulture dans la province de Cà Mau est encore fragmentée et la compétitivité n'est pas élevée. Minh Phu Seafood Corporation souhaite que la crevetticulture de sa province se développe de manière durable et avec de bons profits et des prix compétitifs à l’avenir. Pour ce faire, selon M. Quang, directeur général de Minh Phu Seafood Corporation, "il n'y a pas de meilleur moyen que d'avoir un plan très méthodique pour la crevetticulture de Cà Mau".

La planification doit être intégrée dans les plans généraux de la province. Par conséquent, le groupe Minh Phu Seafood lui a proposé d'embaucher un consultant pour revoir l'ensemble de la zone d’élevages de crevettes. Selon M. Quang, la crevetticulture à Cà Mau se développe selon quatre modèles : crevette-forêt, crevette extensive, crevette en alternance avec le riz, et crevette super intensive.

Selon le Service provincial de l’agriculture et du développement rural, Cà Mau compte quelque 300.000 hectares d’élevage de crevettes en 2021. La zone d'élevage extensif combinant crevette-forêt, crevette-riz, crevette-crabe-poisson atteint une superficie de plus de 110.000 ha. Le représentant du groupe Minh Phu Seafood estime que l’élevage de crevette en alternance avec la production de riz est un modèle économique durable qui s'adapte au changement climatique et est favorable à la météorologie locale.

En même temps, ce modèle a un faible coût et un meilleur avantage concurrentiel que les autres modèles. Par conséquent, il doit être correctement planifié et investi pour apporter une meilleure efficacité économique. À partir de ces facteurs, le groupe Minh Phu Seafood souhaite travailler avec la province de Cà Mau pour planifier et appeler les investisseurs et les entreprises à s'unir pour le développement durable de ces crustacés.

Coopération pour favoriser l’exportation 

Actuellement, Minh Phu Seafood possède des zones d'élevage de crevettes de haute technologie, avec 300 ha dans la province de Bà Ria - Vung Tàu et 900 ha celle de Kiên Giang, tout en visant les 3.400 ha. Il s'apprête à investir dans une usine d'aliments pour crevettes d’une capacité de 100.000 tonnes à Hâu Giang. En outre, ce groupe dispose d'une chaîne d'approvisionnement en crevettes, et procure des consultations, soutiens et assistance permettant aux éleveurs de crevettes de développer les semences, l’alimentation, et il assume également le suivi de récolte et l’achat de crevettes pour ses usines de transformation.

Après la pandémie de COVID-19, le groupe Minh Phu Seafood travaillera activement avec la province de Cà Mau et le Fonds mondial pour la nature (WWF) afin de déployer rapidement le modèle de développement du riz-crevette et celui de crevettes en alternance de forêts.

Selon M. Lê Quân, président du Comité populaire de la province de Cà Mau, malgré l’évolution complexe de la pandémie de COVID-19, la pêche, l'aquaculture et la transformation de crevettes pour l'exportation ont continué de se développer et d'augmenter au cours des premiers mois de 2021. C'est l'un des bons signes dans la gestion et la direction de la mise en œuvre des tâches de développement socio-économique du Comité populaire de la province de Cà Mau.

D'ici la fin de l'année, celui-ci continue à promouvoir le développement de la production, inspecter et guider les gens pour bien mettre en œuvre les conditions favorables pour la production agricole, notamment pour le modèle d'élevage intensif et super intensif de crevettes en lien avec la protection de l'environnement. Ainsi, la province répond constamment à la demande en matière première stable et de qualité pour la transformation des crevettes destinées à l'exportation, contribuant à augmenter la valeur des exportations de Cà Mau.

D’ici la fin de l'année, la province pourrait produire quelque 620.000 tonnes de produits aquatiques dont 225.000 tonnes de crevettes. Elle se concentre sur le développement de la zone d'élevage extensif (160.000 ha), de celle d'élevage intensif (8.800 ha) et de l'élevage super intensif (3.200 ha).

Texte et photos : Truong Giang/CVN









 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne