05/09/2018 09:43
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a prévenu mardi 4 septembre que son pays "tiendrait bon" et ne signerait pas un nouvel accord de libre-échange nord-américain (NAFTA) sans le maintien du mécanisme de règlement des litiges (Chapitre 19) et de l’exception culturelle.

>>Aléna: pas d’accord, reprise des négociations la semaine prochaine
>>Trump informe le Congrès de son intention de signer un accord commercial avec le Mexique

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau. Photo: AFP/VNA/CVN


"Nous disons depuis le début que nous avons besoin d’un mécanisme de règlement des litiges comme le chapitre 19, et nous tiendrons bon sur le sujet", a affirmé le Premier ministre canadien lors d’un point presse à Vancouver, à la veille de la reprise des négociations entre délégations canadienne et américaine à Washington.

"Nous ne signerons pas un accord mauvais pour les Canadiens. Et, très franchement, ne pas avoir un Chapitre 19 garantissant que les règles sont respectées, serait mauvais pour les Canadiens", selon lui.

M. Trudeau a également insisté sur un autre aspect jugé important par les négociateurs canadiens, l’exception culturelle protégeant notamment le marché audiovisuel et culturel canadien. "Il est inconcevable pour les Canadiens qu’un média américain puisse acheter un média canadien, que ce soit un journal, une chaîne ou un groupe de télévision", a-t-il poursuivi.

"Ce serait abandonné notre souveraineté et notre identité, et c’est quelque chose que nous ne pouvons tout simplement pas accepter, c’est pourquoi nous avons dit très clairement que la défense de l’exception culturelle est fondamentale pour les Canadiens". Il a assuré que son équipe de négociateurs, emmenée par la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, retournerait à Washington mercredi 5 septembre pour des négociations qu’il espère "constructives".

Ces négociations ont été interrompues vendredi 31 août en fin d’après-midi, en raison notamment de l’intransigeance affichée par le président américain Donald Trump.

Ce dernier a d’ailleurs répété samedi 1er septembre sa menace d’expulser le anada de l’Aléna, qui deviendrait alors de facto un simple traité commercial entre les États-Unis et le Mexique.
 

APS/VNA/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.