25/02/2020 20:52
Le centre de protection d’ours dans la commune de Ky Phu, district de Nho Quan, province de Ninh Binh (Nord), est devenue une destination attrayante pour les touristes, en particulier les étrangers.
>>Biodiversité : élaboration d’un plan pour la période 2021-2030
>>Le Centre de sauvetage des ours de Tam Dao

Un ours soigné au centre de protection d’ours dans la commune de Ky Phu, district de Nho Quan, province de Ninh Binh (Nord)
Photo : BM/CVN

Depuis sa mise en service en mars 2019 par l'organisation internationale de défense des animaux Four Paws (Quatre pattes), le refuge a accueilli 2.500 visiteurs, dont 2.000 vacanciers internationaux.

Le centre a une superficie totale de 10 ha, capable d'accueillir environ 100 ours dans un habitat semi-naturel approprié.

Il a pris en charge un total de 29 ours qui étaient auparavant détenus en captivité et commercialisés illégalement pour récolter leur bile.

Le centre a également organisé des activités pour sensibiliser le public à la conservation de la biodiversité et à la protection de l'environnement.

Cette installation devrait contribuer à améliorer le bien-être des animaux, en particulier pour les ours, et à leur fournir un habitat semi-naturel sûr pour retrouver leurs comportements naturels, contribuant ainsi à mettre fin à l'élevage d'ours pour la bile et à protéger les ours dans la nature.

Selon Nguyên Ngoc Thach, vice-président du Comité populaire provincial, depuis 2015, Ninh Binh soutient Four Paws dans la construction de ce centre sur la terre du Parc d’animaux sauvages. C’est le modèle de secours et de soin aux animaux sauvages à titre d’essai que la province souhaite développer. La province crée les conditions optimales à cette mission, a-t-il affirmé.

Four Paws est une voix forte, globale et indépendante pour les animaux sous influence humaine directe. Il vise  un monde où les gens traitent les animaux avec respect, empathie et compréhension. Selon cette organisation, le Vietnam compte actuellement 800 ours enfermés dans 250 fermes privées. Elle veut mettre fin au capture et à l’enfermement d’ours au Vietnam et aider le gouvernement vietnamien à appliquer les sanctions en la matière.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.