26/09/2021 09:45
Dans la province de Ninh Binh, la 4e vague de COVID-19 a profondément affecté la production industrielle, qui a chuté pour la première fois depuis le début de l’année.
>>Ninh Binh soutient toujours ses industries
>>Mise en chantier d'une usine automobile à Ninh Binh
>>Une usine sud-coréenne de composants automobiles inaugurée à Ninh Binh
>>Ninh Binh renouvelle la gestion de ses complexes industriels

En juillet, l’indice de la production industrielle (IPI) de Ninh Binh (Nord) a baissé de près de 5,2% par rapport au mois précédent et de 7,87% sur un an. En particulier, l’industrie manufacturière et de transformation a déploré une réduction de 5,1%.

L'usine automobile Hyundai Thành Công dans la zone industrielle Gian Khâu, province de Ninh Binh (Nord). 

Selon le Service provincial de l’industrie et du commerce, c’est la première fois que cet indice accuse une chute depuis le début de l’année. Les causes reviennent au manque de matières premières pour la production et aux difficultés dans l’écoulement des marchandises, suite aux évolutions compliquées de la pandémie de COVID-19.

Néanmoins, sur les sept premiers mois de 2021, l’IPI de Ninh Binh a toujours affiché une hausse de 10,85% par rapport à l’année dernière à la même période, ceci notamment grâce à la croissance de l’exploitation des ressources minérales. Pourtant, la production industrielle locale s’expose aujourd’hui à une rupture de sa chaîne d’approvisionnement.

Aux côtés des entreprises

D’après Hoàng Trung Kiên, directeur du Service provincial de l’industrie et du commerce, le début du 2e semestre est le plus souvent un moment favorable pour accélérer le rythme de production. Mais, cette année, la 4e vague a créé une situation précaire dès le mois de mai qui s’est manifestée par une hausse du coût de production et des frais de transport, des marchandises en stock invendues, un manque de main-d’œuvre et de matières premières, etc.

Certaines entreprises qui dépendent des matières premières de production ou des composants importés ont dû réduire leur production telles Hyundai Thành Công ou Mcnex Vietnam. D’autres se sont trouvées face à une pénurie d’ouvriers comme c’est le cas de Dream Plastic Ninh Binh, Nam &Co London ou Regis. En outre, la pandémie a entravé le retour au Vietnam des experts étrangers et l’installation de nouveaux ateliers à cause des retards dans l’arrivage des machines et équipements.

Plus que jamais, les autorités locales s’engagent aux côtés des entreprises afin de résoudre leurs difficultés. Ninh Binh achèvera progressivement la planification, la construction et le développement de nouveaux parcs industriels pour attirer davantage d’investisseurs. Elle simplifiera également les procédures administratives afin de créer des conditions plus favorables aux investisseurs.
 
Texte et photo : Thê Linh - Duc Phuong/CVN
 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

À la conquête de la falaise de Dieu à Hà Giang Située à une altitude de 1.700 m, la falaise de Dieu - Vach da thân - dans la province montagneuse de Hà Giang (Nord), est l’un des endroits qui attirent de nombreux touristes.