Nguyên Thu, un maître de l’école de peinture sur soie du Vietnam

Les peintres vietnamiens ont repris avec leur style les anciens tableaux sur soie d’origine chinoise et ont créé une nouvelle école de peinture fortement imprégnée du cachet vietnamien.

>>Les grands noms de la peinture de paysages au Vietnam

>>La peinture traditionnelle à la laque se décline en styles chatoyants

Nguyên Thu (3e à droite) à une exposition en 2018.
Photo : Dinh Huyên/CVN

Le peintre Nguyên Thu, l’un des 15 étudiants de la première promotion (1957-1962) de l’Université des beaux-arts du Vietnam, est l’un des rares peintres ayant consacré toute sa vie à la peinture sur soie avec son propre style.
Il fut parmi les peintres de la première génération s’engageant dans la peinture sur soie du Vietnam et l’un des plus célèbres dans la période après 1945.
Ses peintures sur soie se distinguent par leur style, avec une structure simple, des couleurs douces qui créent une atmosphère paisible et également romantique. Les personnages et scènes sont familiers au public : des gens d’ethnies minoritaires, des mères à côté de leurs enfants, un vendeur de thé du village, un village sur la montagne, des femmes d’ethnies minoritaires cueillant des fruits ou brodant…
Le peintre Nguyên Thu conserve dans son habitation située dans les locaux de l’
École supérieure des beaux-arts de Hanoï ses œuvres réalisées en 50 ans de carrière professionnelle.
Et la manière selon laquelle il trouva les techniques de la peinture sur soie est si originale qu’elle mérite d’être contée. C’était en 1976, lorsqu’il réalisait le tableau Village au bord de la montagne. Insatisfait du résultat, il frotta avec un petit pinceau trempé dans l’eau la toile jusqu’à ce qu’elle soit presque blanche. Les veines horizontales et verticales de la soie apparurent sous ses yeux, donnant une nouvelle physionomie au tableau.
Ensuite, le peintre utilisa la nacre diêp, une matière naturelle que les artisans des estampes populaires de Dông Hô utilisent pour représenter les montagnes, les toits des maisons, des gens, des haies de bambou. Avec cette technique, la couleur noire des montagnes devint foncée.
En 1979, Nguyên Thu participa au Festival international de peinture réaliste à Sofia (Bulgarie) avec le tableau sur soie Village au bord de la montagne grâce auquel il remporta le Prix d’or.
Pour beacoup de peintres, la soie est une matière difficile, cependant l’artiste Nguyên Thu a pu la maîtriser et en faire sa technique préférée, jusqu’à devenir le peintre ayant le style le plus personnalisé de l’école de peinture sur soie du Vietnam.
Le peintre Nguyên Thu fut recteur de l’
École des beaux-arts du Vietnam de 1985 à 1991, membre du Comité exécutif de l’Association des beaux-arts du Vietnam de 1983 à 1989. Il fut nommé par l’État Professeur associé et Enseignant du Peuple. Il fut enseignant, et premier Professeur associé du Vietnam à donner des cours de peinture sur soie à l’étranger.

VNP/VNA/CVN

back to top