Mui Ne, débarquement sur la "planète des sables"

Park Myung-gi, correspondant du journal sud-coréen Asean Express, est arrivé à Mui Ne, dans la ville de Phan Thiêt, province de Binh Thuân (Centre), après 4 heures de route depuis Nha Trang, dans la province de Khanh Hoà.

>>Un artiste sud-coréen sort une chanson présentant le tourisme vietnamien

>>Reprise du tourisme à Binh Thuân

>>Binh Thuân séduit les parapentistes

Conduire une jeep sur les dunes de sable à Bau Trang, Binh Thuân (Centre).
Photo : DLHTV/CVN

Park Myung-gi a été impressionné par la beauté des dunes, les comparant à des décors du blockbuster de science-fiction Dune: Sand Planet.

Park a déclaré que l’image de conduire une jeep sur les dunes de sable, au lever et au coucher du soleil, a impressionné de nombreux touristes sud-coréens. Une chaîne de télévision sud-coréenne a présenté la destination comme "un désert en Asie du Sud-Est". Selon lui, le désert n’est qu’une métaphore des imposantes dunes de Mui Ne.

Park s’est levé tôt pour pouvoir regarder le lever du soleil. Il a pris la jeep vers 5 heures, il faisait encore noir. La brise soufflant par la fenêtre ouverte était fraîche.  "Quand le soleil commencera à se lever, je ferais  de superbes photos", a-t-il pensé.

Sa jeep s’arrêta devant Bàu Trang. Pour gravir les dunes, il a dû passer à un véhicule plus spécialisé. À son arrivée, Park a regretté que le lever du soleil était terminé, mais il était toujours émerveillé par la beauté de cet endroit.

En une heure de visite à Bàu Trang, il a pu observer Bàu Sen et le champ éolien au loin. Park a été surpris d’apprendre que les dunes peuvent se transformer en 18 couleurs en une journée. "Une image de la nature pleine de mystères. Je me tenais ici et j’imaginais que les dunes pouvaient tout transformer et tout engloutir comme dans le film Dune", comparait-il.

Du haut de la colline, la jeep transportant Park plongea vers Bàu Sen comme une oasis dans le désert. Ensuite, il s’est rendu aux dunes de sable rouge dominant le port de pêche de Mui Ne. Cependant, il ne faisait pas beau donc le rouge n’était pas aussi éclatant qu’il l’avait imaginé. Il a marché jusqu’au sommet et glissé sur le sable. Cette scène rappela à Park la bouche du monstre géant dans le film Dune.

Quittant les dunes, Park se déplaça vers le village de pêcheurs, le marché aux poissons et ruisseau Tiên. Là, il a eu l’impression d’entrer dans un conte de fées avec des chutes d’eau, des falaises rouges et des ruisseaux rouge-orange qui n’arrivaient qu’à sa cheville.

Mui Ne a beaucoup de choses qui éblouissent les touristes sud-coréens, dont des plages de plus de 10 km de long. L’eau de mer n’est pas aussi claire que dans d’autres sites célèbres, mais les vagues sont fortes, adaptées aux sports comme le surf. Il compare Mui Ne à la plage de Hajodae à Yangyang, sa ville natale.

En dégustant une glace à la noix de coco en bord de mer, Park a profité de la forte brise marine tout en écoutant le bruit des vagues. "Mui Ne est comme une boîte à musique de la nature", a-t-il décrit.

CPV/VNA/CVN