Mondial : les Bleus les premiers en huitièmes, Messi respire

Vainqueur du Danemark (2-1) samedi 26 novembre, la France est le premier pays qualifié pour les huitièmes de finale, un objectif encore dans le viseur de l'Argentine de Lionel Messi qui s'est relancée en battant le Mexique (2-0).

>> Mondial : Benzema forfait, les Bleus groggy

>> Les Bleus de Mbappé entrent en force dans le Mondial, et Giroud dans l'histoire

L’équipe de France est d’ores et déjà qualifiée pour les 8es de finale de la Coupe du monde, avant même son troisième match contre la Tunisie.
Photo : AFP/VNA/CVN

Battus par l'Arabie saoudite lors de leur entrée en lice, les Argentins risquaient une élimination humiliante dès ce deuxième rendez-vous qatari. Et comme souvent, ils doivent leur survie à leur Messi, qui a ouvert le score peu après l'heure de jeu (64e).

Au coeur de ce Mondial riche en surprises - outre l'Argentine, l'Allemagne a été battue par le Japon, l'Angleterre tenue en échec par les États-Unis... -, les champions du monde français peuvent se réjouir de ce billet obtenu en deux matches, après une entame réussie contre l'Australie (4-1).

"On ne va pas s'enflammer mais c'est très bien ce qu'on a fait jusqu'ici. Au-delà de la qualité du groupe, les joueurs sont des compétiteurs. Il y a une force collective qui se dégage en dehors, et sur le terrain cela se voit aussi", s'est réjoui Didier Deschamps, le sélectionneur tricolore.

Cette qualification met aussi fin à la "malédiction du tenant". Lors des trois dernières éditions, les champions du monde sortants ont été éliminés au 1er tour.

L'escale au stade 974 de Doha, reconnaissable à ses conteneurs maritimes aux couleurs vives, a été compliquée comme prévu contre la 10e nation au classement FIFA, qui avait infligé deux défaites aux Français en 2022.

En s'imposant, les Bleus n'ont plus qu'à viser la première place en évitant de perdre lourdement contre la Tunisie mercredi 30 novembre.

Kylian Mbappe célèbre la victoire de la France face au Danemark (2-1) à Doha le 26 novembre 2022.
Photo : AFP/VNA/CVN

Mbappé, "Lewy" et Messi buteurs

Pour percer la muraille danoise et son gardien Kasper Schmeichel, "DD" a encore pu compter sur un Mbappé au sommet. L'attaquant parisien a réussi un doublé de grande classe.

D'abord en reprenant du pied droit un superbe une-deux avec Théo Hernandez (61e), puis en se trouvant opportunément à la réception d'un centre de Griezmann pour un but à bout portant de la cuisse (86e).

Et de deux qui font 31 ! Mbappé a ainsi inscrit ses 30e et 31e buts en Bleu, égalant Zinédine Zidane au palmarès des buteurs tricolores et dépassant Thierry Henry comme deuxième meilleur buteur français de l'histoire en Coupe du monde (7 buts).

Pour ce qui est des records, Olivier Giroud est lui resté bloqué à 51 buts, toujours l'égal de Thierry Henry comme meilleur buteur de l'histoire des Bleus.

Entre ces deux buts de Mbappé, les Danois avaient repris espoir avec une égalisation de Christensen (68e) confirmant que la défense reste en chantier, même si le retour de Raphael Varane, sorti à la 75e, a été encourageant.

Billet pour les huitième dans la poche, les Bleus ont peut-être suivi d'un oeil intéressé le match des Argentins au stade Lusail. Une première place des Bleus - très probable - combinée à une deuxième place de l'Albiceleste - tout à fait envisageable - réserverait un choc France - Argentine en huitièmes... comme en 2018.

Un supporter de l'équipe française.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les supporters de Messi signeraient eux des deux mains pour un tel scénario, tant ils craignent l'élimination, toujours possible, de leur idole dès la phase de groupes, une catastrophe nationale pour ce qui doit être la dernière Coupe du monde du septuple Ballon d'Or.

Pour la rencontre contre le Mexique, le sélectionneur argentin Lionel Scaloni avait apporté cinq changements par rapport à celle qui avait débuté lors du fiasco saoudien.

Et il a fallu une frappe du gauche de Messi à l'entrée de la surface pour délivrer les supporters argentins, nombreux parmi les 88.000 spectateurs. Car avant cela, la rencontre avait été tendue, rugueuse et fermée.

Ce résultat, consolidé par un but en fin de rencontre de Fernandez à la 87e minute, permet à l'Albiceleste de retrouver la Pologne mercredi 30 novembre avec la première place en jeu, même si le ballottage est favorable aux Européens en tête du groupe avec 4 points (contre 3 à l'Argentine et à l'Arabie saoudite et 1 pour le Mexique).

Tombeurs de l'Albiceleste, les Saoudiens ne sont pas parvenus à rééditer leur exploit face à la Pologne en début d'après-midi. L'équipe d'Hervé Renard a été vaincue 2-0 par notamment un but de Robert Lewandowski, qui a inscrit en fin de match (82e) son premier but dans une Coupe du monde après être resté muet lors du Mondial-2018 et au premier match au Qatar contre le Mexique (0-0).

Piotr Zielinski avait ouvert le score pour les Polonais (39e), qui peuvent remercier leur gardien Wojciech Szczesny, auteur d'une double parade sur un penalty de Salem Al-Dawsari (45+1), puis sur une tentative de Mohammed Al-Bureik qui avait suivi.

Dans ces deux groupes C et D, les huit équipes peuvent encore rejoindre les huitièmes de finale, avant le troisième et dernier match.

AFP/VNA/CVN

back to top