Mondial-2022 : l'Uruguay en grand danger

Un Mondial sans l'Uruguay pour la première fois depuis 2006 ? Pour l'éviter, la Celeste n'a d'autre choix que de gagner ses deux prochaines rencontres de qualifications pour la Coupe du monde-2022, face au Paraguay et au Venezuela.

>>Mondial-2022 : malgré le nul contre le Brésil, l'Argentine valide son billet pour le Qatar

>>Mondial-2022 : Argentine - Brésil, sommet des qualifications sud-américaines

Le défenseur uruguayen Diego Godin réconforte son coéquipier Rodrigo Bentancur, après la défaite, 3-0 face à la Bolivie, lors des qualifications pour le Mondial 2022 au Qatar, le 16 décembre 2021 à La Paz.
Photo : AFP/VNA/CVN

De son côté l'Équateur, troisième de la zone de qualifications d'Amérique du Sud derrière l'Argentine et le Brésil déjà qualifiés, est en bien meilleure position pour s'offrir un voyage au Qatar.

Quatre équipes sont qualifiées, la cinquième disputera un barrage contre une équipe d'une autre confédération.

La situation est donc critique pour l'Uruguay, septième. Des défaites au Paraguay jeudi 27 janvier et contre le Venezuela le 1er février pourraient même l'éliminer avant même les deux derniers matches et condamner les attaquants Edinson Cavani et Luis Suarez à une fin de carrière internationale en queue de poisson.

"Nous sommes conscients que de nombreux points ont été perdus, mais tout peut arriver à condition de gagner les prochains matches", avait prévenu le sélectionneur Oscar Tabarez en novembre après une quatrième défaite consécutive de son équipe, face à la Bolivie (3-0).

Depuis, celui qui a notamment mené les Uruguayens en demi-finale du Mondial en Afrique du Sud (2010), a été limogé, remplacé par Diego Alonso qui y croit: "La confiance que j'ai dans les joueurs de l'équipe nationale est totale. Ce qu'ils ont fait et ce qu'ils peuvent faire est infini", avait souligné l'ancien entraîneur de l'Inter Miami (MLS).

Sur le papier, les deux adversaires des Uruguayens sont à leur portée. Le Venezuela est dernier et sait d'ores et déjà qu'il ne sera pas du voyage au Qatar. Le Paraguay est lui avant-dernier.

Matches à risques pour l'Équateur

En position comptable favorable, l'Equateur (3e avec 23 points, dont 6 d'avance sur le 4e), aura fort à faire face au Brésil, premier du groupe et déjà qualifié.

Même si la Seleçao, invaincue, sera privée de Neymar, toujours convalescent.

"Nous sommes proches (du Mondial-2022), mais il nous reste encore le plus difficile, qui est de finir le travail, car nous avons des matches très difficiles devant nous", a reconnu le sélectionneur de l'Équateur, l'Argentin Gustavo Alfaro.

Après le Brésil, la "Tricolor" affrontera le 1er février le Pérou, actuellement 5e (17 pts) et barragiste, qui fera tout pour obtenir sa place dans l'épreuve-reine pour la deuxième fois consécutive.

Avant cela, les Péruviens tenteront vendredi 28 janvier de ravir la 4e place à la Colombie (17 pts).

L'Argentine, 2e et déjà qualifiée, jouera contre le Chili vendredi 28 janvier puis la Colombie, sans Lionel Messi, mais avec Paulo Dybala qui aura à cœur de briller en l'absence du célèbre capitaine albiceleste.

AFP/VNA/CVN