27/01/2022 09:55
L'Égypte a battu la Côte d'Ivoire (0-0, 5 t.a.b. à 4) pour la neuvième fois sur dix à la Coupe d'Afrique, mercredi 26 janvier à Douala, l'excellent Mohamed Salah transformant le tir au but qui envoie son équipe vers un quart de finale contre le Maroc.
>>CAN : le Maroc et Hakimi viennent à bout du Malawi
>>CAN : le Cameroun met fin au rêve des Comores

La joie de l'attaquant égyptien Mohamed Salah (centre), entouré de ses coéquipiers, après avoir marqué le tir au but décisif face à la Côte d'Ivoire en 8e de finale de la Coupe d'Afrique des nations, le 26 janvier à Douala (Cameroun).
Photo : AFP/VNA/CVN

Malédiction ! Pour la troisième fois sur trois les "Éléphants" ont perdu une séance de tirs au but contre l'Égypte, après la finale 2006 et le quart de finale en 1998.

L'histoire devait se terminer avec un gardien remplaçant héros. Soit Mohamed Abou Gabal dit Gabaski, qui a relayé à la 88e minute Mohamed El Shenawy, blessé, soit Badra Ali Sangaré, titularisé au début du tournoi après la suspension de Sylvain Gbohouo pour un contrôle antidopage.

L'Égyptien Gabaski a cueilli le tir trop mou d’Éric Bailly, et Salah a pu transformer le dixième "péno", au bout d'une rencontre spectaculaire, avec des balles de match de part et d'autre.

Si la star des Reds a tout fait, il a parfois semblé un joyau mal serti dans son équipe, moins bien entouré qu'à Liverpool, voyant de ses passes mal exploitées et des appels mal servis.

Un solo de Salah côté droit, où il embarque toute la défense ivoirienne, a été gaspillé par Amro El Soulia, qui a frappé au-dessus (51e).

Avant-dernier match à Japoma

Un peu plus tard, c'est Mostafa Mohamed qui a gâché le travail de son capitaine, un contrôle orienté de la poitrine, en dosant mal sa part du une-deux (76e).

Salah a joué comme un leader, jusqu'à son tacle sur Nicolas Pépé qui filait en contre à la 120e minute.

Malgré l'absence de but, les deux équipes ont proposé un spectacle emballant pour l'avant-dernier match sur la pelouse abimée du stade de Japoma. La CAF a en effet annoncé en cours de rencontre que deux matchs de ce stade étaient déplacés vers Amadou-Ahidjo, à Yaoundé.

Il n'est pas sûr qu'il faille incriminer le terrain pour cela, mais plusieurs joueurs se sont blessés pendant ce match.

La Côte d'Ivoire a perdu son meneur Franck Kessié, avant même la demi-heure de jeu, remplacé par "l'ancien" Serey Dié (30e).

Côté Égyptien, le milieu Hamdy Faty est sorti à la 84e et le gardien Mohamed El Shenawy à la 88e, remplacé par Gabaski.

Malgré cette pelouse, les acteurs ont offert de nombreuses actions, une frappe d'Omar Marmoush sur la transversale (17e) puis une de Salah sous la barre, boxée par Sangaré (21e).

Les Éléphants ont pris l'ascendant et se sont à leur tour montrés dangereux et créé plusieurs occasions, notamment cette tête de Sébastien Haller cueillie sous la barre par Mohamed El-Shenawy (70e).

En prolongation, les deux équipes ont continué à chercher le KO, avec une énorme occasion chacune, pour Ahmed Sayed "Zizo" (98e) et pour Ibrahima Sangaré (104e).

Malgré ces tentatives, le match s'est joué sur le tir au but mal exécuté de Bailly, offrant un ultime plaisir à Salah : Bailly joue à Manchester United, le grand rival de Liverpool...

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires prennent leur destin en main

Le Vietnam délie les nœuds pour relancer son tourisme Le Vietnam a abandonné mi-mai les exigences de test COVID-19 pour les visiteurs entrant dans le pays, une décision qui devrait stimuler la reprise de l’industrie touristique du pays.