Mondial-2022 : derrière Mbappé, les tauliers

Plus effacée depuis les quarts de finale, la superstar Kylian Mbappé a laissé la main aux tauliers, d'Hugo Lloris à Olivier Giroud, de Raphaël Varane à Antoine Griezmann, quatre joueurs d'expérience qui portent en eux la résilience et le sacrifice, valeurs des Bleus au Mondial-2022.

>> Mondial : à Doha, l'attraction Mbappé sous les projecteurs

>> Mondial : la France et Mbappé retrouveront l'Argentine et Messi en finale

Le sélectionneur français Didier Deschamps félicite Kylian Mbappé et Antoine Griezmann après la victoire contre l'Angleterre en quart de finale du Mondial, le 10 décembre à Al Khor.
Photo : AFP/VNA/CVN

Passage en revue des hommes clés de l'équipe de France, avant la finale dimanche 18 décembre (16h00) contre l'Argentine.

Hugo Lloris, Monsieur Coupe du monde

La presse anglaise le considérait comme le "maillon faible" de l'équipe de France et osait la comparaison avec Jordan Pickford...

Hugo Lloris a répondu avec son calme légendaire : en deux rencontres parfaites, le capitaine des Bleus a retrouvé son niveau du Mondial-2018, celui d'un rempart infranchissable.

Après ses six arrêts contre l'Angleterre en quart, le joueur de 35 ans en a réalisé deux exceptionnels, mercredi, devant Azzedine Ounahi et Jawal El-Yamiq face au Maroc (2-0) pour garder enfin ses cages inviolées dans la compétition.

"Il a été touché, pour ne pas dire énervé, par les médias anglais qui le pointaient du doigt. Hugo maintient son niveau de performance depuis plus d'une décennie", soulignait Didier Deschamps dimanche dans l'émission Téléfoot.

Le discret portier pourrait devenir le premier joueur de l'histoire à soulever deux Coupes du monde comme capitaine. En attendant, il est déjà entré dans la légende des Bleus en doublant Lilian Thuram au nombre de sélections.

Dimanche, il fêtera sa 145e cape, un record, et deviendra le gardien le plus capé de l'histoire du Mondial avec 20 matches, devant Manuel Neuer.

Personne en France n'a disputé plus de matches que lui dans la compétition reine.

Raphaël Varane, la voix d'un rescapé

Le défenseur français Raphaël Varane (droite) intervient face à deux  joueurs marocains, en demi-finale du Mondial, le 14 décembre à Al Khor.
Photo : AFP/VNA/CVN

Son discours dans le vestiaire à la mi-temps de France-Pologne, en huitième (3-1), a été très commenté par la presse spécialisée et ses performances, un peu moins.

Mais Raphaël Varane, 29 ans et déjà 92 sélections, apporte de la sérénité en défense centrale, qu'il soit associé à Dayot Upamecano (trois matches) ou à Ibrahima Konaté (deux matches), deux joueurs qui comptaient moins de dix sélections à eux deux avant le tournoi.

Calme sur la pelouse, il n'hésite plus, ces derniers mois, à hausser le ton en interne.

"C'est aussi ce qu'on attend de moi dans le groupe. Si tout va bien, tant mieux, mais s'il y a besoin je suis là, j'ai toujours assumé ma part de responsabilité. Et si ce n'est pas moi, ce sera un autre. Ce qu'il faut c'est que le groupe ait du répondant dans l'adversité", insiste le défenseur aux quatre Ligues des champions.

Le vice-capitaine est un rescapé : blessé à une cuisse fin octobre avec Manchester United, il a cravaché pour faire partie de l'aventure. Ménagé au premier match contre l'Australie (4-1), il n'a plus laissé sa place par la suite.

Antoine Griezmann, le maestro transformé

Le Français Antoine Griezmann lors du match contre le Maroc en demi-finale du Mondial, le 14 décembre à Al Khor.
Photo : AFP/VNA/CVN

Antoine Griezmann est l'âme de cette équipe de France : infatigable et précieux défensivement, le N°7 des Bleus s'est transformé au Qatar, dans une position plus reculée, plus travailleuse. Des sacrifices précieux pour l'équilibre de l'équipe de France.

"Il a toujours pensé collectif avant tout, avec une générosité au-dessus de la moyenne. Il n'a pas eu que des moments heureux, mais il a ce mental pour être là à son meilleur niveau quand il le faut", affirme Deschamps à propos de son homme de confiance, qu'il a aligné 73 fois de suite en équipe de France, un record.

À 31 ans, le meneur de jeu de l'Atlético Madrid réalise un Mondial impressionnant dans l'abattage et le volume de jeu, récompensé par trois passes décisives et un trophée d'homme du match en demi-finale, mercredi. "Aujourd'hui on a souffert, ça fait du bien de souffrir", a lancé le troisième du classement du Ballon d'Or 2018.

Olivier Giroud, l'affamé

Buteur le plus âgé de l'histoire de l'équipe de France, Olivier Giroud semble plus jeune que jamais au Qatar.

À 36 ans, l'avant-centre de l'AC Milan a marqué quatre buts après être resté muet en Russie en 2018, s'offrant en plein Mondial le record de buts de Thierry Henry (51).

"Ce record, il me rappelle forcément toutes les années qui sont passées, onze ans en équipe de France, des hauts, très hauts, des moments un peu plus bas", a décrit le natif de Chambéry.

Appelé comme doublure de Karim Benzema, le "phénix" est redevenu incontournable: en plus d'être décisif, il entretient au Qatar une complicité avec Mbappé qui apprécie de jouer avec un point de fixation comme lui dans la surface.

AFP/VNA/CVN

back to top