Mise en garde contre le blanchiment d’argent

La Banque d’État du Vietnam vient de recommander aux instituts de crédit et aux filiales des banques étrangères dans le pays de faire particulièrement attention au blanchiment d’argent.

>> Les députés se penchent sur l'élaboration de la Loi contre le blanchiment d’argent

Selon la Banque d’État du Vietnam (BEV), la Police a reçu ces derniers temps plusieurs plaintes des instituts de crédits et des filiales des banques étrangères implantées à Hô Chi Minh-Ville relatives aux affaires de criminalité de blanchiment d’argent.

Le Vietnam perfectionne le cadre juridique et élaboreles documents pertinents qui correspondent aux réalités nationales et normes internationales pour lutter contre le blanchiment d’argent.

Concrètement, des étrangers viennent ouvrir des comptes bancaires en dông dans des filiales de banques étrangères ou dans des institutions de crédits. Ils utilisent un passeport étranger, un visa d’entrée au Vietnam et une adresse de résidence dans le pays pour remplir les formalités d’ouverture de compte bancaire. Ces comptes vont ensuite recevoir des sommes d’argent qui seront totalement retirées par ces personnes, en une fois ou en plusieurs fois. Ces sommes d’argent proviennent de banques étrangères. Les institutions de crédits et les filiales des banques étrangères au Vietnam jouent le rôle d’intermédiaire dans ces transactions. Ces sommes sont ensuite déclarées par les banques étrangères comme provenant d’activités criminelles et elles demandent donc le renvoi de ces sommes.

Selon la police, ces personnes sont le plus souvent originaires de pays africains (Lesotho, Malawi, Ghana…). Les passeports utilisés sont des faux, comme les différents autres documents présentés aux banques.

Plan d’action contre les activités criminelles

Le vice-Premier ministre Lê Minh Khai vient de signer un Plan d’action national pour la lutte contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive pour la période 2021-2025.

L’objectif global est de construire un mécanisme efficace contre ces activités criminelles, dans l’intérêt de la paix, de la stabilité, du développement et de l’intégration, améliorant ainsi le prestige et la position du Vietnam au sein de la communauté internationale et assumant sa responsabilité en tant que membre du Groupe Asie-Pacifique contre le blanchiment d’argent (APG). Il s’agit de protéger au mieux les intérêts de la nation, des organisations et des individus, renforçant ainsi la stabilité des organisations financières, contribuant à assurer la sécurité sociale, la sécurité et l’ordre, et favorisant la croissance économique.

En conséquence, le pays préconise de perfectionner le cadre juridique et d’élaborer des documents qui correspondent aux réalités nationales et normes internationales. Le gouvernement souhaite renforcer la surveillance, les enquêtes, les poursuites, les procès et la récupération des actifs, en particulier dans les domaines à haut risque.

Thê Linh/CVN

back to top