08/11/2018 22:27
La Cour d’appel de Shah Alam, dans l’État de Selangor, en Malaisie, a annoncé repousser le procès des deux suspectes du meurtre du ressortissant nord-coréen Kim Chol à mars 2019 en Malaisie.

>>Affaire de Doan Thi Huong: le procès va se poursuivre
>>Meurtre de Kim Chol: Doàn Thi Huong devra présenter sa défense l’an prochain
>>L’ambassade du Vietnam en Malaisie défend les droits et intérêts légitimes de Doàn Thi Huong

 

Doàn Thi Huong (gauche) est conduite devant le tribunal, le 30 mai 2017 en Malaisie.
Photo: AFP/VNA/CVN


Les séances de confrontation avec la Vietnamienne Doàn Thi Huong, initialement prévues en janvier et février 2019, se dérouleront pendant 14 jours en mars et en avril 2019, à partir du 11 mars 2019, a-t-elle indiqué mercredi 7 novembre.

Les séances de confrontation avec l’Indonésienne Siti Aisyah dureront pendant dix jours, à compter du 7 janvier 2019, a-t-elle poursuivi.

Les deux femmes avaient été arrêtées peu après l’assassinat de Kim Chol, agressé le 13 février 2017 au VX, un agent neurotoxique, à l’aéroport international de Kuala Lumpur, où il attendait un avion pour Macao. La victime a succombé pendant son transfert à l’hôpital.

Les deux femmes ont été accusées d’avoir projeté un agent neurotoxique, le VX, au visage de Kim Chol, le 13 février 2017 à l’aéroport international de Kuala Lumpur, où il attendait un avion pour Macao. La victime a succombé pendant son transfert à l’hôpital.

Interpellées peu après les faits, elles ont nié les accusations pour lesquelles elles risquent la peine de mort. Elles ont affirmé avoir été trompées, croyant participer à une émission de télévision du style "caméra cachée".

Depuis février 2017, les deux jeunes femmes à la frêle stature ont comparu devant des tribunaux pour de courtes audiences procédurales, à chaque fois sous bonne escorte, menottées et portant des gilets pare-balles.

Le 16 août 2018, devant la Haute Cour de Shah Alam, le juge Azmi bin Ariffin a déclaré que l’accusation publique avait avancé des "preuves incontestables" contre les suspectes Doàn Thi Huong et Siti Aisyah, raison pour laquelle il a décidé d’organiser plus de confrontations avant de rendre son jugement final.

Selon Maridam, l’interprète de Doàn Thi Huong, a fait savoir que sa cliente se trouvait dans un état de santé physique et mentale stable. Après environ une demi-heure de comparution, elle a été escortée à la prison de Kajang dans l’État de Selangor.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.