Meta tenue de payer une amende de 390 millions d'euros pour violation du règlement sur les données

Meta, la maison mère de Facebook, a été condamnée à deux amendes totalisant 390 millions d'euros (413 millions d'USD) pour avoir enfreint le règlement de l'Union européenne (UE) en matière de protection des données, a indiqué mercredi 4 janvier la Commission irlandaise de protection des données (DPC).

>> Protection des données : Meta écope d'une lourde amende dans l'UE

>> Publicité : Bruxelles estime que Meta a enfreint les règles de concurrence

Meta a été condamnée à deux amendes totalisant 390 millions d'euros.
Photo : AFP/VNA/CVN

La DPC a infligé deux amendes à Meta Platforms Ireland Limited, dont la première, d'un montant de 210 millions d'euros, concerne son service Facebook, tandis que la seconde (180 millions d'euros) cible le service Instagram de l'entreprise.

Meta Ireland a également reçu l'ordre de mettre ses opérations de traitement des données en conformité avec le droit européen dans un délai de trois mois.

Ces amendes font suite à deux enquêtes sur Meta Ireland après que des utilisateurs de Facebook et d'Instagram se soient plaints, en mai 2018, de ne pas pouvoir continuer à utiliser les services sans accepter les "conditions de service" correspondantes.

Toutefois, selon le radiodiffuseur irlandais RTE, Meta a répondu qu'elle ferait appel sur le fond des décisions et des amendes prononcées par la DPC. Au cours des deux dernières années, la DPC a infligé à Meta une amende de plus de 1,2 milliard d'euros.

APS/VNA/CVN

back to top