13/04/2021 23:58
Bien que de plus en plus d’établissements éducatifs dédiés aux enfants autistes soient ouverts, de nombreux enfants ont encore beaucoup de mal à communiquer. À Hô Chi Minh-Ville, ces dernières années, le modèle d'intervention combinant l’orthophonie et l’éducation a remporté un certain succès, créant des opportunités d'intégration pour de nombreux enfants atteints de troubles du spectre autistique.

>>Les organisations renforcent leur coopération contre l'autisme
>>Améliorer le diagnostic des handicaps pour mettre en œuvre des interventions précoces
 

Des enfants autistes sont traités par l’orthophonie, à Hô Chi Minh-Ville.


H. (8 ans) connaît de grosses difficultés d'adaptation dans une école primaire à Hô Chi Minh-Ville. Elle peut communiquer, suivre des instructions, répondre à des demandes simples, jouer avec des amis, mais elle manque totalement d’attention en ce qui concerne les processus ludiques. Quant au langage verbal, elle est en retard par rapport à ses camarades. H. ne peut prononcer que de courtes phrases d'environ cinq mots et est incapable d'exprimer pleinement ce qu'elle veut dire.

Cependant, elle est en grand progrès depuis plus de quatre ans depuis qu’elle bénéficie de cours d’orthophonie à l'Unité d'orthophonie de la clinique générale de l’Université médicale Pham Ngoc Thach de Hô Chi Minh-Ville. Cao Phuong Anh, responsable de l'unité d'orthophonie, a déclaré qu'en 2017, H. avait été amenée par sa famille à cause de sa mauvaise communication et ses difficultés à jouer avec ses camarades de classe. Après plus de 4 ans d'intervention dans le domaine de l’orthophonie, associée à l'éducation et la participation de ses parents et ses propres efforts, H. a fait des progrès remarquables. En plus d'améliorer sa communication et ses compétences linguistiques, H. a appris par les enseignants ici toutes les compétences préscolaires afin qu’elle puisse s’épanouir normalement dans un environnement scolaire primaire.

H. fait partie des nombreux enfants autistes ayant bénéficié de cours d’orthophonie à la clinique générale de l'Université médicale Pham Ngoc Thach, au cours de ces dernières années. Actuellement, cette unité traite environ 250 enfants atteints de troubles du spectre autistique à des âges différents.

Depuis l’année 2018, l'unité d'orthophonie de la clinique générale de l'Université médicale de Pham Ngoc Thach a lancé des traitements pour les enfants ayant des difficultés de communication, de langage et d'élocution. S’exprimant sur le processus de traitement des enfants autistes, Cao Phuong Anh a déclaré que le modèle d'intervention pour les enfants autistes est une collaboration multidisciplinaire comprenant : la santé - la thérapie phonétique - la psychologie - l'éducation spéciale - l'enseignement primaire ainsi que l’appui capital des parents.

Actuellement, la clinique générale de l'Université médicale de Pham Ngoc Thach propose des cours d'intervention précoce pour les enfants de moins de 5 ans, des cours d'éducation préscolaire de 5 à 8 ans et des cours de formation en libre-service pour les juniors. En plus des cours de demi-pension, cette unité ouvre également des programmes d'évaluation individuelle, de conseil et d'intervention pour tous les enfants ayant des troubles de communication, de langage et d'élocution tels que les enfants souffrant de troubles de la parole et de différents handicaps (bégaiement, malformation…).

 

Un autiste est examiné par la médecine de clinique général de l'Université de médecine de Pham Ngoc Thach, à Hô Chi Minh-Ville.  


Opportunités d'intégration 

Le professeur agrégé, le Dr Nguyên Thi Ngoc Dung, consultante professionnelle de la clinique générale de l'Université médicale Pham Ngoc Thach, la première à avoir introduit l'orthophonie au Vietnam, a également été la première à proposer cette utilisation de l'orthophonie pour traiter les troubles du langage chez les enfants. Cela aide les enfants autistes à s'intégrer dans la vie car ils ont souvent des problèmes à la fois dans l'utilisation du langage et dans la communication non verbale. Par conséquent, l'orthophonie est un traitement important pour aider les enfants autistes à mieux s’intégrer en société.

C'est en effet le meilleur moyen d'améliorer la communication et la qualité de vie des personnes autistes, selon les orthophonistes. Actuellement, l'orthophonie joue un rôle-clé dans le traitement des troubles de la communication et de la déglutition chez les enfants et les adultes. Ce domaine est développé depuis longtemps dans les pays européens et américains, par exemple en France où l'Association française d'orthophonie a été créée en 1924. Au Vietnam, ce n’est que récemment que l'orthophonie a été introduit dans certains hôpitaux publics et privés. L'Université de médecine Pham Ngoc Thach fait office de pionnière dans le domaine et a formé une équipe de thérapeutes spécialisés dans ce domaine.

Le processus d'intervention et d'accompagnement auprès des enfants autistes mené par cette clinique générale comprend de nombreuses étapes. En premier lieu, c’est la détection des premiers signes d'autisme. Par la suite, une équipe de psychologues-orthophonistes-éducateurs spécialisés et même d'éducateurs primaires évalue les capacités de chaque enfant et planifie l'intervention et le soutien nécessaire.

Pendant tout le processus de soutien mis en place par l’équipe de médecin, la participation des parents est cruciale. Sur ce point, Cao Phuong Anh a déclaré qu'il s'agissait d'un facteur indispensable pour le bon déroulement de la prise en charge des enfants autistes. "L'intervention pour les enfants autistes n'est pas une intervention dans un espace fermé, comme à l’école, mais une intervention qui peut se réaliser en tout lieu Ainsi, les parents sont des compagnons idéaux. Cela aidera les enfants à mieux s'intégrer dans la société", a suggéré Mme Phuong Anh.

Selon les experts, l'orthophonie doit être utilisée le plus rapidement possible auprès des enfants montrant des signes de troubles de comportements, sans attendre de diagnostic. Lorsque les enfants bénéficient d’interventions précoces, les taux de réussite sont plus élevés.

"Beaucoup d'enfants arrivent chez nous beaucoup trop tard et souvent après dix ans. En effet, plus l’âge est avancé et plus le travail d’accompagnement est rendu difficile", confie Cao Phuong Anh.

D’où l’importance aujourd’hui de sensibiliser les parents à cet enjeu de société.


Texte et photos : Quang Châu/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Un hôtel à Phu Yên parmi les meilleurs au monde Le magazine de voyage américain Travel and Leisure a nommé l’hôtel Zannier Bai San Hô, dans la province de Phu Yên, parmi les 73 meilleurs hôtels du monde en 2021. C'était le seul hôtel vietnamien à faire partie de cette liste compilée par les rédacteurs dudit magazine.