04/06/2022 13:43
L'envoyé des Nations unies chargé des secours en Somalie a lancé une nouvelle allocation de 20 millions d’USD du Fonds humanitaire somalien (SHF) pour fournir une assistance immédiate aux communautés menacées de famine dans les zones prioritaires.
>>L'ONU met en garde contre une situation désastreuse en Somalie liée à une grave sécheresse
>>Somalie : 7,7 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire, selon l'ONU
>>Joe Biden approuve le redéploiement de militaires américains en Somalie

Des personnes dans un camp de réfugiés à Baidao, en Somalie, le 14 février.
Photo : AFP/VNA/CVN

Adam Abdelmoula, coordonnateur résident et humanitaire des Nations unies pour la Somalie, a averti qu'une catastrophe était en train de se dérouler dans le pays en raison de la grave sécheresse qui ravage plusieurs régions.

"Dans plusieurs régions, le risque de famine a augmenté et des dizaines de Somaliens sont au bord de la catastrophe", a-t-il déclaré dans un communiqué publié jeudi soir 2 juin dans la capitale somalienne Mogadiscio.

Selon l'ONU, la Somalie est le pays le plus touché par la sécheresse dans la Corne de l'Afrique. Au moins 6,1 millions de personnes ont été affectées, dont 771.000 ont dû quitter leur domicile en quête d'eau, de nourriture et de pâturages. Au moins 1,5 million d'enfants sont confrontés à la malnutrition aiguë, outre plus de 3.170 cas de diarrhée aqueuse aiguë/choléra et 2.460 cas de rougeole confirmés depuis janvier.

L'ONU a déclaré que le plan de réponse humanitaire 2022 pour la Somalie, qui vise 1,5 milliard d’USD pour aider 5,5 millions de personnes, n'a reçu que 18% du financement requis (près de 260 millions d’USD) au 31 mai.

En février, l'ONU a déclaré que le SHF avait alloué 25 millions d’USD pour atténuer les effets de la grave sécheresse tandis qu'environ 836.000 personnes bénéficiaient d'interventions intégrées multisectorielles.

La nouvelle allocation se concentrera sur les zones mal desservies et difficiles d'accès et complète la subvention de réponse rapide de 14 millions d’USD du Fonds central d'intervention d'urgence des Nations unies (CERF) qui vise à faire face à l'aggravation de la crise alimentaire et aux besoins multisectoriels des communautés sévèrement touchée par la sécheresse.

"Si nous n'agissons pas maintenant, nous risquons de connaître les pires résultats dans les mois à venir", a déclaré M. Abdelmoula.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Préserver les métiers traditionnels des minorités ethniques

Hô Chi Minh-Ville introduit la culture locale dans ses activités touristiques Ces derniers temps, Hô Chi Minh-Ville a introduit la culture locale dans ses activités touristiques et considère cela comme l'une des stratégies pour promouvoir le tourisme de la ville. De nombreux districts et arrondissements lancent constamment de nouveaux produits pour stimuler le marché du tourisme de la ville.