L'ONU lance un appel record pour l'aide humanitaire

L'ONU aura besoin de 51,5 milliards d’USD en 2023 pour aider 222 millions de personnes souffrant de la faim

>> La FAO met en garde contre une augmentation "désastreuse" de la faim

>> Éreintés par la faim, les enfants somaliens n'ont plus la force de pleurer

>> L'ONU exhorte à un financement complet des opérations de lutte contre la faim

Les besoins d'aide humanitaire dans le monde.
Photo : AFP/VNA/CVN

Des responsables humanitaires de l'ONU ont déclaré jeudi 1er décembre u'aider 222 millions de personnes souffrant de la faim serait le principal objectif de la campagne de financement lancée par l'ONU en vue de réunir 51,5 milliards d'USD pour l'année 2023.

L'Aperçu humanitaire mondial (GHO) 2023, un rapport publié par les Nations unies en partenariat avec des organisations non gouvernementales et d'autres partenaires, brosse un tableau plutôt sombre des temps à venir, a indiqué le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

"Au moins 222 millions de personnes dans 53 pays seront confrontées à une insécurité alimentaire aiguë d'ici la fin de l'année 2022", a indiqué le bureau, ajoutant que 45 millions de personnes dans 37 pays risquaient de connaître une famine.

Les humanitaires ont cependant souligné que l'objectif de financement de 51,5 milliards d'USD n'était pas seulement destiné à aider les personnes souffrant de la faim. Le secteur de la santé publique est également sous pression en raison du COVID-19, des maladies à transmission vectorielle, de la variole du singe et des épidémies d'Ebola et de choléra, a déclaré l'OCHA.

Les responsables humanitaires de l'ONU ont déclaré que l'OCHA et ses partenaires devaient également faire face au défi du changement climatique, qui accroît les risques et la vulnérabilité des populations. D'ici la fin du siècle, la chaleur extrême pourrait ainsi faire autant de victimes que le cancer.

Un autre défi consiste à mettre fin aux discriminations à l'égard des femmes et des filles.

"Il faudra quatre générations - 132 ans - pour atteindre la parité mondiale entre les sexes. Quelque 388 millions de femmes et de filles vivent dans l'extrême pauvreté à travers le monde", a notamment déclaré le GHO.

Xinhua/VNA/CVN


back to top