22/01/2020 18:30
>>Accord international pour relancer les efforts de paix en Libye
>>Sommet international pour tenter de pacifier la Libye

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé mardi 21 janvier les parties libyennes à finaliser "dès que possible" un cessez-le-feu afin de permettre une relance du processus politique visant à mettre un terme au conflit en Libye. "Les membres du Conseil de sécurité exhortent les parties libyennes à s'engager de manière constructive dans la commission militaire conjointe dite 5+5 afin de conclure un accord de cessez-le-feu dès que possible", indique une déclaration publiée à l'issue d'une réunion du Conseil sur les résultats du sommet tenu dimanche 19 janvier à Berlin. Cette commission, qui représente l'un des acquis du sommet, doit se réunir prochainement. Elle est formée de cinq officiers issus du camp du maréchal Khalifa Haftar et de cinq officiers représentant le gouvernement d'union (GNA) de Fayez al-Sarraj, basé à Tripoli (Ouest) et reconnu par l'ONU. Cette commission a pour mission de définir sur le terrain les mécanismes de mise en œuvre d'un accord de cessez-le-feu devant succéder à la trêve observée par les deux parties depuis le 12 janvier. Les membres du Conseil de sécurité se félicitent aussi dans leur déclaration des résultats de la conférence de Berlin. À l'issue du sommet, les principaux pays concernés par le conflit avaient promis de ne plus interférer dans les affaires libyennes et de respecter l'embargo sur les armes imposé depuis 2011 pour la Libye et jusqu'ici allègrement violé.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

Hanoï voit ses revenus du tourisme augmenter malgré le COVID-19 Bien que le tourisme au premier mois de l’année ait connu des fluctuations considérables en raison des effets des intempéries et de l’épidémie de coronavirus, les revenus du secteur à Hanoï demeurent positives.