L'ONU appelle l'UE à veiller à la sécurité des migrants en Méditerranée

Le Haut Commissaire des Nations unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a appelé jeudi 24 novembre l'Union européenne (UE) à placer la sécurité et la solidarité au coeur de son action en Méditerranée et sur les autres routes migratoires.

>> Méditerranée : le navire humanitaire Sea-Eye 4 recueille près de 800 migrants

>> ONU : des dizaines de pays s’engagent à nouveau à mieux traiter les migrants

Des migrants secourus en mer par SOS Méditerranée, le 20 mars 2021.
Photo : AFP/VNA/CVN

À la veille d'une réunion des ministres de l'Intérieur de l'UE à l'occasion d'une session extraordinaire du Conseil "Justice et affaires intérieures" de l'UE, le responsable de l'ONU en charge des réfugiés a déclaré dans un communiqué que près de 2.000 migrants étaient déjà décédés ou disparus depuis le début de cette année en tentant de traverser la Méditerranée pour gagner l'Europe.

"Pendant que les États se rejettent la responsabilité mutuellement, des vies sont perdues. Ce qui est nécessaire est davantage d'efforts de recherche et de sauvetage, et des efforts mieux coordonnés de la part des États, des débarquements prévisibles dans des lieux de sécurité, et un accès accéléré aux procédures de filtrage et d'asile pour identifier ceux qui peuvent avoir besoin d'une protection internationale, et reconduire dans la sécurité et la dignité ceux pour qui ce n'est pas le cas", a-t-il dit.

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a fait valoir avec constance que les vulnérabilités de tous les migrants et réfugiés qui traversent la Méditerranée devraient être identifiées afin de pouvoir activer les mécanismes nationaux et internationaux de protection et d'accueil.

Ceux qui arrivent de zones de conflit ont, dans de nombreux cas, souffert de sévices graves et de violations des droits de l'homme, selon le HCR.

Xinhua/VNA/CVN

back to top