Un manager de supermarché abat six personnes dans l'Est des États-Unis

À la veille de la grande fête familiale de Thanksgiving, un manager d'un supermarché Walmart de l'Est des États-Unis a abattu six personnes mardi soir 22 novembre avant de se suicider sur les lieux, a indiqué mercredi 23 novembre la police.

>> États-Unis : trois morts dans une fusillade sur un campus

>> États-Unis : un étudiant tué à la suite d'une fusillade sur un campus

>> Fusillade meurtrière aux États-Unis dans un supermarché Walmart

Andre Bing, auteur présumé d'une fusillade dans un magasin Walmart de la ville de Chesapeake, dans l'État de Virginie, fournie par les autorités municipales, le 23 novembre. Photo : AFP/VNA/CVN

Le tireur, identifié comme Andre Bing, 31 ans, était armé d'un pistolet et avait en sa possession plusieurs chargeurs, a indiqué la municipalité de Chesapeake en Virginie, où ont eu lieu les faits. Il occupait le poste "de chef d'équipe de nuit et il travaillait avec nous depuis 2010", a précisé Walmart, géant de la grande distribution dans un communiqué.

La police a perquisitionné mercredi 23 novembre le domicile du suspect afin notamment d'identifier le mobile de la tuerie qui n'est toujours pas connu. "J'ai levé les yeux et mon manager a ouvert la porte (de la salle de repos des employés du supermarché, ndlr) et a simplement commencé à tirer", a raconté Briana Tyler à la chaîne ABC. "Il n'a rien dit, rien dit du tout", a-t-elle ajouté.

Selon les autorités, le tireur a tué deux personnes dans la salle de repos et s'y est suicidé. Une autre victime a été découverte "vers l'avant du magasin" et trois autres "ont été transportées dans des hôpitaux des environs mais ont succombé à leurs blessures". La plus jeune des victimes fauchées par les balles avait 16 ans, ont précisé les autorités. Quatre personnes étaient hospitalisées mercredi 23 novembre, a spécifié la police dans la matinée.

Ce drame est le dernier d'une série de tueries aux États-Unis : quatre jours plus tôt, une fusillade à Colorado Springs à l'Ouest du pays a fait cinq morts et au moins 18 blessés dans un club LGBT+. Et la semaine précédente, déjà en Virginie, trois membres de l'équipe de football américain de l'Université de Virginie avaient été tués par un ancien coéquipier.

AFP/VNA/CVN


back to top