L'Irak se dit désireux de développer davantage ses relations avec les pays du CCG

Le ministre irakien des Affaires étrangères, Fouad Hussein, a indiqué vendredi 23 septembre que son gouvernement souhaitait développer à tous les niveaux ses relations avec les pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), selon un communiqué de ses services.

>> Crise politique en Irak : reprise des combats à Bagdad, 30 morts 

>> Bagdad : le président en faveur d'élections après des combats meurtriers

Le ministre irakien des Affaires étrangères, Fouad Hussein, a indiqué vendredi que son gouvernement souhaitait développer à tous les niveaux ses relations avec les pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG), selon un communiqué de ses services. Ce souhait a été émis lors de sa rencontre avec le secrétaire général du CCG, Nayef ben Falah al-Hajraf, en marge de la 77e session de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, où "les deux parties ont discuté des moyens de renforcer la coopération", est-il précisé. M. Hussein a notamment appelé les entreprises étrangères à investir dans les infrastructures de son pays. Pour sa part, M. Hajraf a affiché "le soutien du CCG pour la sécurité et la stabilité de l'Irak", soulignant l'enthousiasme des pays membres du CCG à faire progresser leurs relations avec l'Irak au service d'intérêts communs. Les deux parties ont également discuté de certains sujets d'intérêt commun régionaux et internationaux, notamment de l'impact du conflit russo-ukrainien sur la sécurité alimentaire et du besoin de travailler ensemble pour faire face aux répercussions possibles de la crise.

Xinhua/VNA/CVN 

back to top