L’innovation, une priorité du Vietnam

Il est urgent de mettre en place des mesures incitatives à l’innovation, a affirmé le Premier ministre Pham Minh Chinh lors d’une visite au Centre national d’innovation (NIC) ce weekend. Selon lui, il est important de créer un environnement favorable à la création d’entreprises innovantes, fer de lance d’une puissance technologique que le Vietnam souhaite devenir.

>> Intelligence artificielle : le Vietnam veut se faire une place

>> Publicité : encourager les entreprises à appliquer les technologies numériques

>> Le PM demande des mécanismes favorables, des politiques d'innovation

Le Premier ministre Pham Minh Chinh s'exprime au Centre national d’innovation, le 4 mars. 
Photo : Duong Giang/CVN/CVN

Conformément aux objectifs fixés par le Parti communiste vietnamien, d’ici 2025, le Vietnam deviendra un pays en développement à revenu intermédiaire de la tranche inférieure et disposant d’une industrie moderne. En 2030, il deviendra un pays développé à revenu intermédiaire de la tranche supérieure. Et en 2045, il deviendra un pays industriel à revenu élevé, la technologie et l’innovation étant ses principaux leviers de croissance.

Un jeune écosystème de startups prend forme

En 2019, le Centre national d’innovation a été mis en service afin de réaliser cette ambition. Après trois ans, c’est un écosystème d’innovation qui s’articule autour de trois piliers : État - Unités de recherche et de formation - Entreprises. Parmi ses grands partenaires, on peut citer plusieurs grands groupes technologiques vietnamiens et étrangers, des centres d’innovation de la région, 200 fonds d’investissement et quelques 1.600 experts en informatique résidant dans différents pays du monde.

Le NIC fait également office du Réseau d’innovation vietnamien qui dispose aujourd’hui de huit filiales en Allemagne, en Australie, au Japon, en République de Corée, à Taïwan (Chine) et aux États-Unis. Il s’agit du plus important réseau d’intellectuels vietnamiens dont la majorité participe aux plus grands projets d’innovation au Vietnam.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh (1er plan, 3à gauche) lors de sa récente visite au NIC. 
Photo : Duong Giang/VNA/CVN

Leader dans les recherches innovantes et sponsor d’un grand nombre de pépinières de startups au Vietnam, le NIC s’implique dans les programmes de formation technologique auprès des plus grands établissements universitaires et dans la commercialisation de produits de recherche.

En collaboration avec Google, le NIC a également mis en place le programme "Les talents numériques" réunissant plusieurs dizaines de milliers d’étudiants vietnamiens. Il a également coopéré avec l’Agence américaine pour le développement international (USAID) pour améliorer la qualité des ressources humaines informatiques. En partenariat avec STEAM for Vietnam, une institution spécialisée dans l’enseignement des sciences, de la technologie, de l’ingénierie, des arts et des mathématiques, le NIC a formé quelque 20.000 élèves à la programmation, organisé des concours de robotiques réservés aux étudiants et conçu un système éducatif électronique.

Mesures incitatives à l’innovation

L’innovation constitue une priorité du gouvernement vietnamien, a rappelé le Premier ministre Pham Minh Chinh lors de sa récente visite au NIC ce weekend. Le NIC doit fédérer les intellectuels de toute nationalité et de tout âge et les impliquer dans la promotion de l’innovation au Vietnam, a-t-il précisé.

Pham Minh Chinh a ainsi demandé au ministère du Plan et de l’Investissement d’élaborer un cadre juridique favorable à la création d’un écosystème et de pépinières d’entreprises innovantes. Il souhaite également créer un fonds pour financer les projets d’innovation, moderniser les établissements de recherches, établir un système national de mégadonnées et investir massivement dans les applications d’intelligence artificielle. Dans l’avenir, afin d’optimiser sa fonction, le NIC devra numériser son administration et son interaction avec les écosystèmes vietnamiens et étrangers.

À l’ère digitale, l’innovation permet aux pays d’améliorer leur compétitivité nationale. Si le Vietnam souhaite aller plus vite, il est essentiel de créer dès à présent un environnement favorable à ce secteur.

VOV/VNA/CVN

back to top