Hanoï ambitionne de devenir l’un des premiers pôles scientifiques d’Asie du Sud-Est

Le Comité populaire municipal vient de lancer un plan fixant l'objectif de faire de la capitale Hanoï une ville intelligente, moderne, verte, propre, belle, sûre et le premier pôle national en termes d'innovation, de recherche, de développement, d’application et de transfert de technologies.

>> Hanoï, la locomotive de la région Nord

>> La capitale Hanoï entre dans l'année 2023 avec enthousiasme

>> Hanoï, une ville attractive pour les investisseurs étrangers

Une vue générale de la capitale Hanoï.
Photo : VNA/CVN

La ville ambitionne également de devenir un pôle scientifique et technologique à l'échelle de l'Asie du Sud-Est.

La contribution de la productivité totale des facteurs (PTF) à la croissance économique devrait être supérieure à 50% d'ici 2025 et à 55% d'ici 2030. La croissance de la productivité municipale devrait atteindre 7-7,5% en 2025 et 7,5-8% en 2030. La part de l'économie numérique représentera environ 30% du Produit intérieur brut régional (PIBR) en 2025 et environ 35% en 2030. Le taux moyen de travailleurs dans la recherche scientifique et le développement technologique atteindra 12 personnes sur 10.000 habitants en 2025 puis 14 en 2030.

La ville consacrera 1,2-1,5% de son PIBR pour investir dans les sciences et technologies. Ces chiffres devraient être portés à 1,5-2% en 2030.

Hanoï mettra en œuvre 22 tâches, projets et programmes scientifiques et technologiques.

VNA/CVN

back to top