L’informatique, nouveau vivier d’emplois

La demande de personnel informatique continue de monter en flèche compte tenu d’un besoin de recrutement croissant constaté dans de nombreux secteurs au service de la reprise et de la croissance des entreprises après la pandémie, selon un rapport sur le marché du travail vietnamien au 2e trimestre par l'Agence d’externalisation de paie et de recrutement Adecco Vietnam.

>>Apple recrute pour de nombreux postes au Vietnam

>>Recrutement : les informaticiens vietnamiens en forte demande

La demande de main-d’œuvre dans les entreprises manufacturières, telles que l’électronique, le textile et la chimie, a considérablement augmenté cette année.
Photo : VNA/CVN

La transformation numérique, les mégadonnées, le cloud computing et les tendances de l’Internet des objets offrent non seulement de nombreuses opportunités locales pour le personnel informatique vietnamien, mais ouvrent également des opportunités à distance dans les entreprises et les projets à l’étranger, selon Nguyên Thu Hà, directrice du Bureau d’Adecco à Hanoï.

Par conséquent, bien que de nombreuses entreprises proposent des systèmes de rémunération et de bonus attractifs, elles doivent encore déployer tous leurs efforts pour recruter des candidats hautement spécialisés.

Elle a également noté que la demande de main-d’œuvre dans les entreprises manufacturières, telles que l’électronique, le textile et la chimie, a considérablement augmenté cette année et devrait augmenter par la suite.

Nguyên Thu Hà a expliqué que depuis quelques années, nous avons grandement bénéficié d’une vague de délocalisation de la production et signé des accords de libre-échange avec l’UE, le Japon et la République de Corée.

En plus des entreprises manufacturières et liées à la technologie, celles des services de restauration et de boissons, de l’électronique grand public et de l’énergie affichent également des demandes d’embauche importantes.

Besoin de recrutement continu

Dang Thi Thai Hoà, directrice associée de l’activité de recrutement d’Adecco Hô Chi Minh-Ville, a quant à elle remarqué une pénurie de main-d’œuvre dans les secteurs des services financiers et des assurances.

Elle a déclaré que le marché boursier a considérablement fluctué ces derniers mois, ce qui a conduit les employés à démissionner pour des industries plus stables et prometteuses. Selon elle, le nombre de candidats spécialisés dans ces industries est insuffisant par rapport au besoin de recrutement continu.

Andeco a estimé que de nombreuses entreprises profitent désormais des entretiens en ligne et physiques pour accroître l’efficacité du recrutement et attirer des candidats férus de technologie.

Pour les postes vacants à volume élevé ou de niveau intermédiaire, les premiers tours peuvent être effectués à l’aide de plateformes en ligne. Certaines entreprises préparent également des évaluations de candidats supplémentaires pour filtrer rapidement un grand nombre de CV, a indiqué Dang Thi Thai Hoà.

Les candidats les mieux adaptés rejoindront ensuite le les entretiens physiques, qui constituent l’une des dernières phases d’embauche. Les entreprises, en revanche, continuent de privilégier les rencontres directes dès le départ pour les postes de direction, a-t-elle ajouté.

Lê Nguyên Ngoc Thanh, directrice d’Adecco Vietnam, a déclaré que l’incertitude induite par le COVID-19 et la récente inflation ont rendu les employés plus prudents avec la culture de travail, le soutien supplémentaire au bien-être, le cheminement de carrière ainsi que l’augmentation de salaire.

Ils montrent également un plus grand intérêt pour le modèle de travail hybride, a-t-elle déclaré, ajoutant que ce sera un défi pour les secteurs de la fabrication et de la vente au détail, mais plus faisable pour les industries des services et de la technologie.

VNA/CVN