L'Indonésie annonce la fin du Fonds de contrôle du COVID-19

Le ministre indonésien de la coordination des affaires économiques, Airlangga Hartarto, a annoncé jeudi 11 août que le gouvernement se préparait à cesser d'allouer le budget pour le contrôle du COVID-19 et la relance économique nationale à partir de la fin de cette année.

>>Indonésie : le développement des ressources humaines accélère la reprise économique

>>COVID-19 : le nombre de morts en Indonésie dépasse les 1.000 cas en 24 heures

>>L'Indonésie parmi les pays à avoir réussi à stimuler l'économie dans la période de COVID-19

Le ministre indonésien de la Coordination des affaires économiques, Airlangga Hartarto.
Photo : Republika/CVN

Selon lui, sur la base de la loi No2/2020 concernant l’utilisation du budget l'État pour faire face à la pandémie, le déficit budgétaire de l'État a été autorisé à dépasser 3% du Produit intérieur brut (PIB) national pendant trois ans jusqu'en 2022.

Cependant, selon la situation actuelle de l'épidémie de COVID-19 et l'état de l'économie nationale, la source de financement pour la mise en œuvre des programmes de lutte contre le COVID-19 et la relance économique prendra fin.

En conséquence, tous les dépenses du secteur de la santé seront gérées et exploitées par le ministère de la Santé et les questions économiques reprendront la trajectoire d'avant le déclenchement de la pandémie, sous la direction et la gestion des secteurs.

Auparavant, la ministre indonésienne des Finances, Sri Mulyani Indrawati, avait révélé que le budget d’État pour la santé en 2023 sera plus élevé que cette année. Cependant, il n'y a pas d'allocation financière pour contrôler l’épidémie de COVID-19.

Elle a annoncé que selon l'exercice 2023, le budget d’État pour la santé est prévu à 168.400 milliards de roupies (11,4 milliards d’USD), supérieur à 133 billions de roupies (9 milliards d’USD) en 2022. Cependant, le budget n'est plus spécifiquement alloué au contrôle du COVID, mais le budget ordinaire de la santé augmentera.


VNA/CVN