L'Inde aide le Vietnam à former des experts pour prévenir la variole du singe

Des scientifiques du Conseil indien pour la recherche médicale (ICMR) aident des experts du Vietnam, du Myanmar, du Cambodge, d'Indonésie, du Laos, de Malaisie, des Philippines, du Sri Lanka et de Thaïlande à renforcer leur capacité pour lutter contre la variole du singe ou Monkeypox.

>>Élaborer des plans pour faire face à la variole du singe

>>Le Vietnam doit se préparer à faire face à la variole du singe

Zone d'isolement pour le traitement du Monkeypox dans un hôpital d'Ahmedabad, en Inde.
Photo : AFP/VNA/CVN

Des scientifiques de l'Institut national de virologie (NIV) relevant du Conseil indien pour la recherche médicale (ICMR) dans la ville de Pune sont en train d'aider des experts du Vietnam, du Myanmar, du Cambodge, d'Indonésie, du Laos, de Malaisie, des Philippines, du Sri Lanka et de Thaïlande à renforcer leur capacité pour lutter contre la variole du singe ou Monkeypox.

Selon le professeur et docteur Priya Abraham, directeur du NIV à Pune, outre la formation, le NIV est prêt à fournir également des kits de test, des réactifs et des sondes aux pays chaque fois qu'il reçoive une demande.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), au 27 juillet, plus de 18.000 cas de Monkeypox et cinq décès ont été enregistrés dans 78 pays.

VNA/CVN