Le lauréat du Prix Nobel de physique 2016 rencontre des étudiants de Hanoï

Quelque 400 participants sont venus profiter de la conférence publique "Matière quantique topologique, intrication et deuxième révolution quantique", tenue le 19 juillet à l'Université des sciences et des technologies de Hanoï (USTH). L'événement a été animé par le Professeur Duncan Haldane, lauréat du Prix Nobel de physique 2016.

>>Des scientifiques venus de 13 pays et territoires à un colloque international

>>Le Nobel de physique à trois Britanniques pour leurs recherches sur la matière

>>La physique des neutrinos au cœur d’un colloque scientifique à Quy Nhon

L’amphithéâtre de l'Université des sciences et des technologies de Hanoï (USTH) a fait salle comble mardi 19 juillet. Quelque 400 participants sont venus profiter de la conférence publique intitulée "Matière quantique topologique, intrication et deuxième révolution quantique" (Topological quantum matter, entaglement and the second quantum revolution), animée par le Professeur Duncan Haldane, lauréat du Prix Nobel de physique 2016.

Pendant environ deux heures, le Professeur Duncan Haldane a détaillé ses découvertes sur la topologie quantique qui l'ont conduit à remporter le Prix Nobel de physique en 2016 et ont permis l'émergence de nouveaux résultats de recherche scientifique étonnants en physique quantique créant une nouvelle révolution dans ce domaine. Ces nouveaux résultats de recherche scientifique pourraient conduire à de nouvelles techniques dont la construction d'ordinateurs quantiques...

Le Professeur Jean-Marc Lavest, recteur principal de l'USTH, prend sa parole à la conférence, le 19 juillet à Hanoï.

Ouvrant la conférence, le Professeur Jean-Marc Lavest, recteur principal de l'USTH, a déclaré que l’établissement était une université internationale qui construit progressivement son réseau d'experts au Vietnam et s'étend au-delà de l'ASEAN. Selon lui, c'est un grand honneur d'accueillir un Professeur lauréat du Prix Nobel à l'USTH et c'est la première fois que l'école reçoit un scientifique de cette ampleur.

D’après lui, cette conférence publique du lauréat du Prix Nobel de physique né en 1951 à l'USTH enverra aux jeunes le message que la science fondamentale est la base de grandes révolutions technologiques.

"Soyons confiants sur le fait que la participation du Professeur Haldane inspirera de nouvelles générations de scientifiques. Enfin, je tiens à remercier le Professeur de physique Trân Thanh Vân, président de l'Association +Rencontres du Vietnam+, qui a initié l'idée de cet événement", a-t-il souligné.

Pour Florian, biologiste travaillant dans le domaine de la résistance aux antibiotiques, et sous contrat de volontaire international à l'USTH pour deux ans, cette conférence publique est une excellente initiative de la part de l'USTH pour faire profiter les étudiants ayant des parcours très différents, et leur donner la chance de découvrir brièvement le parcours et les recherches de Duncan Haldane. De plus, c'est très inspirant de rencontrer un lauréat du Prix Nobel en personne, et de bénéficier de ses conseils pour construire une carrière d'un chercheur et viser l'obtention de la plus prestigieuse des récompenses dans le monde de la recherche scientifique. Selon lui, il faut de la préparation, beaucoup de persévérance et une petite dose de chance !

"Même si les recherches du Professeur Haldane sur la matière quantique topologique et l'intrication (entanglement) ne sont pas directement en lien avec mes travaux, en tant que scientifique, il est important de garder un esprit ouvert et de s'intéresser à tout, même aux domaines très différents du notre. Cela confère une vue d'ensemble et peut permettre de trouver des solutions à des problèmes via des approches différentes auxquelles on n’aurait pas pensé de prime abord", a précisé Florian. Et d'ajouter : "Il est donc très important de cultiver une soif de découverte tout au long de notre vie, et cela se fait par exemple en assistant à des conférences ou des rencontres scientifiques. Et puis, qui sait, la physique quantique proposera peut-être elle-aussi un jour des explications à des phénomènes microbiologiques ?".

"Avec la pédagogie du Professeur Haldane, la topologie quantique est devenue compréhensive pour tout le monde", partage Diêu Trang, ancienne étudiante de l’Institut polytechnique de Worcester aux États-Unis, qui a assisté à l'événement à l’invitation de son ami. "Je pense que chaque personne peut saisir une leçon utile après qu’ils aient eu l’opportunité d’écouter Duncan Haldane", a-t-elle ajouté.

La conférence est l'un des événements inscrits dans le cadre des 18es "Rencontres du Vietnam" pour le sujet "Électrons quantiques topologiques interagissant en personne" (Topological quantum electrons interacting in-person) et répond à l'Année internationale des sciences fondamentales pour le développement durable.

L’événement est transmis en direct à la communauté francophone sur la plateforme Zoom, grâce à l’assistance de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF). Il est co-organisé par le Centre international de science et d'éducation interdisciplinaires (ICISE), le Fonds pour l’innovation de Vingroup (VINIF), l'Université des sciences et des technoloiques de Hanoï (HUST), et l’Université des sciences naturelles (Université nationale de Hanoï).

Un rendez-vous identique s’est tenu le 13 juillet à l’Université de Quy Nhon, dans la province centrale de Binh Dinh, réunissant plus de 600 enseignants, étudiants et passionnés de la science.

Quatre Professeurs à l’USTH

L’arrivée du Professeur Duncan Haldane a porté à quatre le nombre de savants qui ont donné des conférences scientifiques à l'USTH, depuis sa fondation en 2009. Avant cette conférence du Professeur Duncan Haldane, un séminaire intitulé "Qu'est-ce que l'universalité chinoise ?" (What is Chinese universality ?) du Professeur Anne Cheng du Collège de France a eu lieu au mois d’octobre en 2018.

En avril 2019, c’est le Professeur Marc Fontecave, spécialiste international de la chimie bioinorganique, qui animait le séminaire "Application de la chimie à la résolution de problèmes énergétiques". Il enseigne actuellement au Collège de France à Paris, où il dirige le Laboratoire de chimie des processus biologiques. Toujours en avril 2019, c’est l’anthropologue français Philippe Descola du Collège de France qui était venu présenter ses travaux "Connecter sciences de l'environnement et anthropologie naturelle".

À propos de l'USTH
(https://usth.edu.vn/)

Créée en 2009 par accord intergouvernemental entre le Vietnam et la France, l'Université des sciences et technologies de Hanoï (USTH), ou l'Université Vietnam - France, forme les étudiants selon le processus de Bologne, sous l’égide de l'Académie vietnamienne des sciences et technologies et soutenue par un Consortium de 40 universités et organismes français de recherche.

Texte et photos : Câm Sa/CVN