28/01/2019 11:52
Le Paris SG, privé de sa star Neymar indisponible sur blessure, l'a emporté contre Rennes (4-1), dimanche 27 janvier en clôture de la 22e journée, continuant son parcours sans faute en championnat, tandis que Lyon, vainqueur d'Amiens (1-0), a renforcé sa position sur le podium de Ligue 1.
>>Monaco toujours en crise même sans Henry, Strasbourg en haut de l'affiche
>>Ligue 1: Strasbourg ne peut plus se cacher

Le buteur parisien Edinson Cavani (centre) s'est offert un doublé contre Rennes au Parc des Princes, le 27 janvier.
Photo: AFP/VNA/CVN

Sous les yeux de Tite, sélectionneur du Brésil qui a fait le déplacement à Paris pour rendre visite à Neymar, le PSG a montré qu'il savait gagner sans son N°10, dont la participation au huitième de finale aller de Ligue des champions contre Manchester United, le 12 février, paraît très incertaine selon plusieurs médias.

Malgré tout, il n'a fallu à peine que 7 minutes de jeu pour ouvrir le score: Kimpembe, de la ligne médiane, a réussi à casser deux lignes grâce à une "passe laser" pour lancer Angel Di Maria. Tout seul sur son côté gauche, l'Argentin a eu tout le temps pour adresser un centre parfait à Edinson Cavani, auteur de l'ouverture du score.

Mais après une succession de mauvaises interventions - Bernat qui se laisse facilement déborder par Traoré, Kimpembe qui laisse le centre filer entre ses jambes, et Thiago Silva, tout proche de marquer contre son camp - M'Baye Niang a réussi à tromper Buffon d'une Madjer heureuse (28e).

Après l'immanquable de Draxler (57e), Di Maria, décidément dans un très bon soir, a profité d'un mauvais alignement de la défense pour redonner l'avantage au PSG (60e). Kylian Mbappé a ensuite alourdi la marque (66e), avant que Cavani ne signe le doublé en fin de match (71e).

Après Verratti, et Neymar, Tuchel a tout de même failli perdre Kehrer ! L'Allemand, victime d'un tacle très dangereux (30e) de Niang, finalement simplement averti, même après visionnage de l'assistance vidéo. De quoi déclencher la colère de l'encadrement parisien, déjà furieux contre l'arbitrage français depuis la blessure de Neymar contre Strasbourg...

En attendant d'avoir un diagnostic officiel pour son N°10, le médecin de la sélection brésilienne, Rodrigo Lasmar, se rendra lundi à Paris pour examiner la star du PSG. Mais selon Le Parisien, les radios du pied droit de la star brésilienne révèlent "un trait de fracture sur le cinquième métatarsien", l'endroit exact où le N°10 avait dû se faire opérer. Paris semble devoir continuer d'apprendre à jouer sans son "joueur-clé"...

Lyon confirme

Jason Denayer (bras levé) exulte après avoir marqué pour Lyon sur la pelouse d'Amiens à a Licorne, le 27 janvier.
Photo: AFP/VNA/CVN

Lyon, vainqueur d'Amiens (1-0), a renforcé sa position sur le podium, tandis que Montpellier, qui restait sur une série de cinq matches sans victoire, s'est relancé dans la course à l'Europe en renouant logiquement avec le succès contre Caen (2-0).

Après la victoire acquis in extremis dans le derby contre Saint-Étienne (2-1) dimanche dernier, l'OL s'est encore imposé dans la douleur. C'est le défenseur Jason Denayer qui a délivré ses partenaires en reprenant parfaitement de la tête un centre précis de Memphis Depay (50e).

Malgré les nombreuses situations dangereuses que se sont procurées les Amiénois, la défense lyonnaise a tenu bon pour enchaîner un troisième succès d'affilée toutes compétitions confondues, et écarter au classement son rival stéphanois provisoirement à quatre points.

Montpellier retrouve le sourire

De son côté, Montpellier a retrouvé le sourire. Incapable de gagner en L1 depuis le 1er décembre, l'équipe de Michel Der Zakarian a fait plier Caen grâce à des buts de l'avant-centre Gaëtan Laborde (51e) et du défenseur normand Paul Baysse (59e), qui a marqué contre son camp.

Montpellier, qui aurait pu signer un succès encore plus large avec davantage de réalisme, remonte à la 6e place, à égalité de points avec le surprenant Strasbourg (5e, 35 pts) et compte un petit point de retard sur Saint-Etienne (4e, 36 pts).

Pour sa part, Caen occupe une fragile 17e place, à égalité de points avec Amiens.

Entre Toulouse et Angers, il n'y a pas eu de vainqueur (0-0). La faute à une maladresse sur pénalty: Bahoken a d'abord vu sa tentative être détournée sur le poteau, avant que Gradel ne bute sur Butelle en fin de match...

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le tourisme vietnamien sera présenté en Chine en mai Le programme de présentation du tourisme vietnamien en Chine constitue le point d’orgue des activités la branche touristique dans les temps à venir. Cette information a été donnée par le porte-parole du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Thai Binh, lors d’une conférence de presse périodique de ce ministère tenue le 17 avril à Hanoï.