27/11/2021 23:00
Alors que les opportunités d'investissement dans les grandes villes s'amenuisent progressivement, de nombreuses personnes se tournent vers la recherche de maisons en banlieue.

>>Immobilier de luxe : le Vietnam en tête de l’upper-upscale
>>Projet haut de gamme de Phu My Hung terminé dans les temps
 

Le prix des appartements à Hô Chi Minh-Ville augmente.


Le resserrement du cadre juridique ainsi que les rares fonds fonciers ont poussé le prix de l'immobilier à Hô Chi Minh-Ville à un niveau record. Alors que les opportunités d'investissement dans les grandes villes se rétrécissent progressivement, de nombreuses personnes tournent leur regard vers les banlieues.

Le prix des appartements monte en flèche

Ces 
deux dernières années, la pandémie de COVID-19 a provoqué des difficultés et une morosité dans de nombreux secteurs économiques dont celui de l'immobilier. Cependant, après chaque flambée épidémique, les prix des logements ont tantôt baissé, tantôt augmenté très rapidement. 

Selon le rapport de JLL Vietnam, sur le marché du 3e trimestre 2021, le prix de vente primaire moyen d'un appartement à Hô Chi Minh-Ville était de 2.683 USD/m², en hausse de 4,4% en glissement trimestriel et de 10,9% en glissement annuel. Ce coût a fortement augmenté dans un contexte d'offre tendue et de nouveaux projets principalement dans le segment milieu de gamme et supérieur. En particulier, dans le segment haut de gamme, le prix de vente primaire était de 5.099 USD/m², en hausse de 3,9% selon le trimestre et de 11,4% selon l’année, principalement en raison de nouveaux projets offrant des prix supérieurs à la moyenne. 

Ce coût a tendance à augmenter régulièrement dans tous les quartiers du centre-ville. De même, la tendance à la hausse s'est propagée aux quartiers environnants avec de nombreux nouveaux projets proposés à la vente à des prix record par rapport au niveau général de la zone. 

Tous en périphérie 

Évaluant l'évolution du marché après l'épidémie, les experts estiment que l'immobilier qui dérive vers la périphérie continuera à prendre de l'ampleur au cours des cinq prochaines années. 

Le coût des appartements dans la zone centrale de Hô Chi Minh-Ville est actuellement égal à celui des maisons dans les zones périphériques. Selon les experts, par rapport aux appartements, les terrains et maisons restent des produits-phares qui maintiennent toujours la marge d'augmentation des prix dans le temps. Après de nombreuses années, la marge de croissance des maisons en banlieue créera un excédent plus élevé et une meilleure rentabilité. 

De plus, les acheteurs peuvent non seulement posséder des maisons attenantes au terrain, mais également profiter d'une gamme complète d'équipements de luxe dans des projets de grande envergure. 

Ces dernières années, alors que le PIB par habitant au Vietnam s'est de plus en plus amélioré, les acheteurs de maisons avaient tendance à accorder plus d'attention aux espaces de vie sûrs, spacieux et aérés. Par conséquent, le segment des maisons, en particulier dans les projets urbains, est fortement recherché. 

Texte et photo : Minh Thu/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La peinture sur soie dans l’histoire des beaux-arts du Vietnam

Buôn Ma Thuôt, une ville écologique, moderne et riche en identité culturelle  Après la guerre, Buôn Ma Thuôt était un véritable champ de ruines. Mais en quelques décennies, la ville a réussi à renaître de ses cendres et développer son urbanisation. La verdure qui est omniprésente sur place apporte une véritable plus-value au bien-être des habitants.