L'Éthiopie lance la production d'électricité du grand barrage sur le Nil bleu

Après plus de dix ans de travaux avec l'Égypte et le Soudan, l'Éthiopie a officiellement lancé dimanche 20 février la production d'électricité de son grand barrage de la Renaissance, sur le Nil bleu.

>>Barrage de la Renaissance : le Vietnam appelle au dialogue

>>Un projet de résolution à l'ONU demande à l'Ethiopie d'arrêter le remplissage de son réservoir

>>L'ONU appelle au compromis et à la coopération concernant le barrage sur le Nil

Le Grand barrage de la Renaissance (Gerd), à Guba, le 19 février.
Photo : AFP/VNA/CVN

C'est "la naissance d'une ère nouvelle", a lancé le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed en présidant dimanche 20 février le lancement de la production du Gerd ("Grand Ethiopian Renaissance Dam"), projet de plusieurs milliards d'USD, a constaté un correspondant de l'AFP.

"C'est une bonne nouvelle pour notre continent et pour les pays en aval avec lesquels nous aspirons à travailler ensemble", a-t-il ajouté sur Twitter.

Accompagné de nombreux hauts responsables du pays, Abiy Ahmed a effectué une tournée dans la centrale électrique et a cliqué une série d'interrupteurs sur un écran électronique pour déclencher la production du barrage.

"Ce grand barrage a été construit par les Éthiopiens, mais au bénéfice de tous les Africains, pour que tous nos frères et sœurs d'Afrique en profitent", a affirmé un haut responsable participant à l'inauguration.

"Cette journée, pour laquelle les Éthiopiens ont tant sacrifié, que les Éthiopiens ont tant espérée, pour laquelle ils ont tant prié, cette journée est enfin là", a-t-il ajouté en présidant la courte cérémonie de lancement.


AFP/VNA/CVN

back to top