Les troupes saoudiennes frappées par un engin explosif artisanal dans le Sud du Yémen

>>Chute d'un obus sur une salle de mariage au Yémen, cinq femmes tuées

>>Le gouvernement promet de "rétablir la stabilité" après une attaque meurtrière

>>Yémen : 26 morts dans des explosions à l'arrivée du gouvernement d'union à Aden

Un engin explosif artisanal a explosé dimanche soir 3 janvier contre une position des troupes saoudiennes dans la province d'Abyan, dans le sud du Yémen, a déclaré un responsable du gouvernement. Le responsable a précisé sous couvert d'anonymat que l'explosion avait "frappé un lycée provisoirement utilisé par les soldats saoudiens dans la ville côtière de Shuqrah". L'explosion n'a fait aucune victime parmi les troupes saoudiennes mais a partiellement endommagé le mur extérieur du lycée de Shuqrah, a indiqué le responsable. L'unité militaire saoudienne déployée à Shuqrah est chargée de surveiller le cessez-le-feu et de superviser le retrait mutuel des forces yéménites présentes dans les zones sensibles d'Abyan, a-t-il ajouté. Après cette explosion, plusieurs camions militaires saoudiens ont quitté leur lieu de déploiement à Shuqrah et se sont dirigés vers la ville portuaire d'Aden, dans le Sud du pays, selon le responsable. En décembre 2020, des responsables militaires de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite sont arrivés au Yémen pour commencer à superviser le redéploiement des forces du Conseil de transition du Sud (CTS) et du gouvernement yéménite dans les provinces méridionales du pays. L'Arabie saoudite essaie de faire appliquer l'accord de partage du pouvoir signé l'année dernière entre le CTS et le gouvernement du Yémen, afin de mettre fin aux luttes internes entre ses alliés officiels.


APS/VNA/CVN

back to top