Les trains circulent dans le tunnel sous la Manche à un tiers vides

Les trains de la société Eurostar circulent dans le tunnel sous la Manche à un tiers vide aux heures de pointe en raison de contrôles de passeports, devenu plus difficile après le retrait du Royaume-Uni de l'UE (Brexit), a fait savoir la chef de la société Gwendoline Cazenave dans une interview accordée au journal The Financial Times.

>> Des sociétés britanniques appellent à un sauvetage d'Eurostar

>> Eurostar échappe à la faillite

>> Nouvelle grève des trains au Royaume-Uni sur fond de grogne croissante

Un train Eurostar. 
Photo : Eurostar/CVN

Selon les informations, la demande de billets de train a rebondi après la pandémie de COVID-19, mais les gares de Paris, Londres et Bruxelles ne peuvent pas desservir plus de passagers en raison du resserrement du système de vérification des documents en 2021. Les détenteurs de passeports britanniques doivent maintenant obtenir un tampon de passage à la frontière. Dans certains cas, il est recommandé aux passagers de se rendre à la gare une heure et demie avant le départ du train.

"Nos clients sont soudainement revenus, mais le système ne fonctionne plus", a reconnu Mme Cazenave. Des billets sont vendus pour 550 des 894 places disponibles pour les trains les plus demandés. Ceci est fait afin d'éviter la formation de files d'attente dans les gares lors du départ de plusieurs trains à un petit intervalle. Par exemple, 14 trains Eurostar circulent quotidiennement entre Paris et Londres, contre 19 avant la pandémie.

Selon Mme Cazenave, sans régler le problème du contrôle aux frontières, il serait difficile de se développer. "Nous ne pouvons pas parler de croissance si nous ne pouvons pas traverser correctement la frontière. Cela doit être réglé", a-t-elle ajouté.

TASS/VNA/CVN

back to top