18/05/2022 21:59
>>Un millier d'Irakiens avec des troubles respiratoires après une tempête de sable
>>Le parlement irakien reporte le vote sur l'élection du nouveau président au 30 mars

Les familles syriennes vivant dans des camps en Irak sont confrontées à des niveaux alarmants d'insécurité alimentaire, selon le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Dans une déclaration conjointe publiée mardi 17 mai, les deux agences des Nations unies ont déclaré qu'"avec très peu de financement pour aider les gens dans leur vie quotidienne, les conditions déjà désastreuses de nombreux réfugiés semblent se détériorer". L'Irak accueille près de 260.000 réfugiés syriens, dont la grande majorité vit dans la région du Kurdistan. Cela comprend 95.745 personnes vivant dans des camps, dont 72.000 reçoivent une aide alimentaire du Programme alimentaire mondial, tandis que le HCR fournit une gamme de services, notamment un soutien juridique, des services d'enregistrement, une aide en espèces, un soutien à l'éducation et d'autres services. Les deux agences humanitaires ont déclaré que "la dépendance des familles à des emplois irréguliers et imprévisibles dans l'économie informelle est un facteur majeur d'aggravation de l'insécurité alimentaire. Et lorsqu'il n'y a pas d'opportunités de revenus, ces familles sont poussées vers des stratégies d'adaptation négatives, telles que l'achat de nourriture à crédit, moins de dépenses pour les besoins de base, la vente d'actifs, le travail des enfants et l'abandon scolaire".

APS/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

Nghê An, une région riche de spécialités culturelles et culinaires Les maisons sur pilotis se reflétant dans la rivière Giang, la culture locale et la riche cuisine des Thai attirent les touristes de passage dans la région montagneuse de l’ouest de la province de Nghê An.