France
Les Machines de Nantes

Les Machines de Nantes (Loire-Atlantique, en France) sont issues d’une compagnie de théâtre «La Machine de Nantes» créée en 1999 et dirigée par François Delarozière.

>>Le Bihan sauve Nice, Nantes sourit

Embarquement sur l’éléphant.

La compagnie de théâtre «La Machine de Nantes» est née d’une collaboration d’artistes, techniciens et décorateurs autour de la construction d’objets de spectacles atypiques.

Un manège du carrousel des mondes marins.

Le travail sur l’objet en mouvement est intimement lié au travail de la mise en scène dans un espace public et des lieux utilisés quotidiennement par les citoyens de la ville. Cet art dans la rue permet d’envisager un imaginaire collectif, fédérateur d’un rêve général : le vivre-ensemble.

Le héron.

Ces sculptures animées ont été représentées dans les villes suivantes : Paris (France) - Santiago du Chili (Chili) - Buenos Aires (Argentine) - Taïwan - Pékin (Chine).

La fourmi.

L’œuvre la plus magistrale et la plus célèbre étant «Le grand éléphant». Cet animal articulé mesure 12 m de haut, 8 m de large, 21 m de long pour un poids de 48 tonnes d’acier et de bois. Il évolue à une vitesse de 1 à 3 km/h actionné par un moteur de 450 CV et peut transporter 50 passagers. C’est l’attraction qui obtient le plus de succès et elle a récemment atteint le chiffre record de 6.000 visiteurs en une seule journée.

L’araignée.

Il n’a jamais quitté sa ville natale : Nantes. Il est vrai qu’à cette vitesse-là, pourrait-on dire avec humour : «Il n’est pas prêt de quitter l’Hexagone» !


Texte et photos : Daniel AMBROGI/CVN