08/01/2021 22:32
Les organisateurs des Jeux olympiques (JO) de Tokyo ont insisté vendredi 8 janvier sur le fait que les JO reportés pour cause de coronavirus se dérouleraient comme prévu l'été prochain malgré la déclaration d'état d'urgence par le gouvernement japonais.
>>JO de Tokyo : la facture explose
>>JO de Tokyo : les athlètes seront soumis à des règles strictes

Les anneaux olympiques devant le stade national de Tokyo.
Photo : Kyodo/VNA/CVN

Jeudi 7 janvier, le Premier ministre Yoshihide Suga a annoncé que l'état d'urgence d'une durée d'un mois couvrirait la région du grand Tokyo à partir de vendredi 8 janvier, alors que le Japon est confronté à une nette recrudescence de la pandémie.

Les responsables de Tokyo-2020 ont déclaré à plusieurs reprises qu'un nouveau report des Jeux - qui doivent commencer le 23 juillet - est hors de question. Et ils ont insisté vendredi sur le fait que l'état d'urgence ne ferait pas dérailler les plans.

"Cette déclaration d'urgence offre une opportunité de maîtriser la situation de Covid-19 et de faire en sorte que Tokyo-2020 planifie des Jeux sûrs cet été, nous allons procéder aux préparatifs nécessaires en conséquence", ont déclaré les organisateurs dans un communiqué.

M. Suga a dit jeudi 7 janvier que le Japon s'était engagé à organiser des Jeux olympiques "sûrs" et il est convaincu que l'opinion publique changera d'avis lorsque le Japon  commencera les vaccinations, prévues à partir de la fin février.

Dick Pound, membre du Comité international olympique, a été cité jeudi 7 janvier par la BBC comme ayant affirmé qu'il ne pouvait pas "être certain" que les Jeux se dérouleraient comme prévu en raison de l'inconnue sur les "poussées" de contaminations.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Bientôt l'ouverture de l’Année nationale du Tourisme 2021 La cérémonie d’ouverture de l’Année nationale du Tourisme 2021 aura lieu dans la soirée du 20 avril au site national spécial de l’ancienne capitale Hoa Lu, dans la commune de Truong Yên, district de Hoa Lu, province de Ninh Binh (Nord).