07/01/2021 21:22
Et de trois pour Nasser Al-Attiyah (Toyota) ! Le Qatari a remporté sa troisième victoire d'étape consécutive sur le Dakar 2021 en Arabie saoudite, alors que le Français Xavier de Soultrait (Husqvarna) s'est emparé de la tête du classement général moto, mercredi 6 janvier à l'issue de la 4e étape de la 43e édition du rallye-raid.
>>Dakar 2021 : Al-Attiyah double la mise, Sainz rétrograde
>>Dakar : Peterhansel prend la tête, la course vraiment lancée

Le Qatari Nasser Al-Attiyah (Toyota) et son copilote Mathieu Baumel lors de la 2e étape du Dakar, entre Bisha et Wadi Ad-Dawasir, en Arabie Saoudite, le 4 janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN

Les concurrents avaient au menu du jour la plus longue étape au programme de ce Dakar : 813 kilomètres dont 337 kilomètres de spéciale chronométrée entre Wadi ad-Dawasir et Riyad, la capitale de l'État wahhabite.

Le triple vainqueur du rallye-raid a parcouru la distance en 2 heures 35 minutes et 59 secondes, devant Stéphane Peterhansel (Mini), seulement à onze secondes derrière, et le Sud-africain Henk Lategan (Toyota) arrivé troisième à 1 min 30 sec d'Al-Attiyah.

Stéphane Peterhansel conserve ainsi la tête du classement général, avec désormais 3 min 58 sec d'avance sur Al-Attiyah, après avoir subi une pénalité de une minute.

Mieux, "Mister Dakar", en référence à ses 13 victoires sur le rallye raid en moto et en auto, laisse le soin à son rival de devoir ouvrir jeudi 7 janvier lors de la 5e étape, comme le veut le règlement de la course.

Une position que le Qatari assume depuis mardi 5 janvier matin, au lendemain de sa première victoire mais qui pourrait au final lui porter préjudice puisque ses concurrents n'ont "qu'à suivre" ses traces dans le sable. À ce petit jeu, Peterhansel - dont la dernière victoire au Dakar remonte à 2017 - est particulièrement bien placé, alors que Carlos Sainz, tenant du titre, est relégué en 3e position à plus de 35 minutes au général.

"El Matador" a été talonné mercredi par Sébastien Loeb, 4e avec son prototype BRX à l'issue de la spéciale. Mais le nonuple champion du monde des rallyes a écopé d'une pénalité de 5 minutes pour un excès de vitesse et pointe désormais 7e au général avec 52 minutes de retard sur le leader.

De son côté, le pilote Espagnol n'a pas pu profiter de cette étape de transition, au rythme pourtant rapide, pour refaire son retard depuis sa grosse erreur de navigation, lors de la 3e étape où il avait fini avec plus de trente minutes de retard.

De Soultrait leader 

Xavier de Soultrait (Husqvarna) lors de la 4e étape du Dakar, entre Wadi Ad-Dawasir et Riyad, le 6 janvier.
Photo : AFP/VNA/CVN

En deux roues, c'est le Français Xavier de Soultrait (Husqvarna) qui a fait la bonne affaire du jour, en terminant 5e à 7 minutes du vainqueur de l'étape, l'Espagnol Joan Barreda Bort (Honda), déjà victorieux de la deuxième étape lundi 4 janvier.

Les deux hommes ont bénéficié d'une erreur de navigation de l'Australien et vainqueur 2019 du Dakar, Toby Price, après le kilomètre 80.

Au général, de Soultrait - natif de Moulins - devance Barreda Bort de quinze petites secondes. "C'était une spéciale assez rapide, j'étais à fond pendant très longtemps, il y avait de belles pistes sablonneuses", expliquait, souriant, le trentenaire à son arrivée au bivouac.

À l'issue de cette 4e journée, les 10 meilleurs motards se tiennent en moins de 10 minutes. Adrien Van Beveren sur Yamaha est 11e à 9 minutes et 44 secondes.

La spéciale a été marquée par l'accident du pilote indien Santosh Chunchunguppe Shivashankar(n°50). Selon le communiqué médical des organisateurs "il a chuté seul au point kilométrique 135 de la spéciale du jour à 11h45. Immédiatement secouru et pris en charge par le service médical du Dakar, il a été transporté par hélicoptère jusqu’au poste médical avancé de Al Duwadimi."

Le pilote souffre d’un traumatisme crânien et doit subir d'autres examens à l'hôpital allemand de Riyad selon le communiqué. "Santosh" de l'équipe Hero est l'ancien coéquipier du motard portugais Paulo Gonçalves, décédé lors de la 7e étape, entre Riyad et Wadi Ad-Dawasir de l'édition 2020 du Dakar.

Jeudi 7 janvier, pour la 5e étape, les concurrents devront parcourir 795 kilomètres entre Riyad et Al Qaisumah, plus au nord, dont 456 km de spéciale chronométrée.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La collection unique de statues de buffles du peintre-artisan Nguyên Tân Phat

Vung Viêng, un paisible village de pêcheurs à Quang Ninh Les touristes pourront trouver un havre de paix au cœur de la baie de Bai Tu Long, province de Quang Ninh (Nord). Il s’agit du village flottant de pêcheurs de Vung Viêng, qui a conservé sa simplicité et sa tranquillité.