gt;>gt;Quand les "Tâm" se rendent dans les villages" />
26/03/2020 15:07
Avec comme mot d’ordre "Les jeunes vietnamiens font du bénévolat et stimulent leur créativité pour la collectivité", de nombreuses activités sont déployées de manière coordonnée en mars - Mois de la jeunesse.

>>Quand les "Tâm" se rendent dans les villages
>>Des jeunes s’engagent dans la lutte contre la salinisation
>>Mois de la jeunesse 2020 : de beaux chiffres enregistrés lors de la première semaine
>>Préserver la laque poncée, le rêve d’un ingénieur en informatique

Chaque année, de nombreuses campagnes de volontariat sont organisées dans tout le pays.
Photo : Phuong Nga/CVN

À cause de l’épidémie de COVID-19, le Comité central de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh a décidé d’annuler la cérémonie de lancement du Mois de la jeunesse (mars) 2020 à l’échelle nationale. Il a demandé à ses antennes locales de faire de même et de se concentrer dans des activités concrètes, notamment celles liées à la lutte contre la pandémie, en encourageant la créativité.

De nombreuses campagnes de volontariat sont organisées dans tout le pays. À Hanoï, l’Organisation municipale de la jeunesse communiste Hô Chi Minh a démarré ce Mois de la jeunesse avec la cérémonie de lancement du concours "Étudier les 90 ans d’histoire de l’Organisation municipale du Parti et les traditions historiques et culturelles de la capitale Hanoï".

Un événement diffusé en direct sur sa fanpage. Une bonne initiative permettant d’éviter les risques de contaminations croisées liés au nouveau coronavirus, qui est l’agent responsable de la maladie infectieuse respiratoire appelée COVID-19.

Huit missions en mars

Des jeunes volontaires distribuent des masques de protection à des habitants de Hanoï.
Photo : Phuong Nga/CVN

"Durant ce mois, nous souhaitons mettre tout notre dynamisme au service de la collectivité", confie Nguyên Mai Anh, spécialiste du Service de propagande et d’éducation de l’Organisation municipale de la jeunesse communiste Hô Chi Minh.

Ainsi, huit groupes de volontaires ont été créés et huit missions assignées : sensibiliser et éduquer les jeunes aux  traditions patriotiques, en renforçant la fierté nationale ainsi qu’en réaffirmant le rôle et le prestige du Parti ; édifier la Nouvelle ruralité et un mode de vie urbain civilisé ; organiser des activités au service de la communauté visant à garantir la sécurité et le bien-être social ; dynamiser la créativité et la recherche scientifique  parmi la jeunesse ; soutenir les start-up ; conseiller les jeunes dans leur orientation professionnelle et la recherche d’emploi ; organiser des activités en honneur du 90e anniversaire du Comité municipal du Parti de Hanoï (17 mars 1930), du 89e de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh (26 mars 1931) ; et enfin, déployer des activités pour les enfants de la capitale.



De plus, dans l’optique d’intensifier sa solidarité, l’Organisation municipale de la jeunesse communiste Hô Chi Minh mène diverses campagnes telles que sensibilisation des habitants à la nécessité de lutter contre la pandémie, don de sang, protection de l’environnement, plantation d’arbres, désinfection des lieux publics, etc.

Des transporteurs pas comme les autres

À Yên Bai, en raison de la fermeture provisoire des écoles à cause du COVID-19, les élèves sont invités à suivre des cours en ligne. Cependant, cette mesure demeure inefficace dans les régions reculées où les infrastructures de télécommunications comme les conditions techniques sont peu développées. Bien des élèves et leurs établissements scolaires n’ont pas encore accès aux nouvelles technologies.

Désinfection d'une ruelle à Hanoï.
Photo : Mai Anh/CVN

Face à cette situation, l’Organisation provinciale de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh collabore étroitement avec le Service provincial de l’éducation et de la formation dans le soutien aux élèves et enseignants de ces régions. Concrètement, des équipes de jeunes volontaires se rendent chez eux une fois par semaine pour leur amener des fiches et autres documents d’apprentissage.

"Après huit jours, plus de 4.500 élèves en ont bénéficié", informe Lai Phuong Tuyên, spécialiste de l’Organisation provinciale de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh de Yên Bai. Ces "Bons Samaritains" informent également les élèves des mesures de lutte contre le COVID-19.

À Quang Tri (Centre), le programme "Dimanche vert" se tient dans toute la province avec comme activités principales la collecte des déchets, le nettoyage des rues et des quartiers, des cimentières des Héros morts pour la Patrie et des monuments commémoratifs, la sensibilisation à la lutte contre le COVID-19.

Des millions de jeunes sur le pont

Sensibilisation des habitants à la prévention contre la pandémie de COVID-19.
Photo : Phuong Nga/CVN

À Soc Trang (Sud), les jeunes peuvent participer à diverses activités telles que nettoyage des plages, plantation d’arbres ou construction de ponts à la campagne. Ils fournissent aussi aux locaux des informations sur l’épidémie, distribuent masques et produits de lavage des mains, désinfectent les salles de classe ainsi que préparent les conditions nécessaires pour le retour des élèves une fois que les écoles seront rouvertes.

À Hô Chi Minh-Ville, l’Union de la jeunesse communiste déploie cinq programmes à l’échelle municipale, dont certains en écho à l’appel du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam et des directives du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc émises lors du lancement de la campagne "Tout le peuple appuie la prévention et la lutte contre le COVID-19".

Le Centre de développement des sciences et  technologies de la jeunesse, relevant de ladite union, a collaboré avec l’Institut polytechnique de Hô Chi Minh-Ville pour présenter un modèle de salle de stérilisation. "Ce dispositif est capable de réaliser la désinfection en 30 secondes d’une personne, et ce en toute sécurité", souligne Doàn Kim Thanh, directeur du centre.

"Je suis très heureuse de voir que des millions de jeunes aux quatre coins du pays sont prêts à passer ce mois de mars à agir pour la communauté. Leur participation aux campagnes de bénévolat présente de nombreux avantages non seulement pour les habitants mais aussi pour eux-mêmes, car elles leur offrent l’opportunité d’appliquer diverses connaissances et de vivre des expériences enrichissantes", partage Nguyên Mai Anh, spécialiste du Service de propagande et d’éducation de l’Organisation municipale de la jeunesse communiste Hô Chi Minh.   
 
Phuong Nga/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vivre vert, nouveau mode de vie chez les jeunes Vietnamiens

Le tourisme vietnamien en bonne posture sur son marché national Depuis que la pandémie de COVID-19 a été maîtrisée au Vietnam, le secteur du tourisme, qui a été gravement touché par l’épidémie, a pris des mesures pour se relancer, dans un premier temps, sur le marché intérieur.