04/07/2020 11:21
Comme chez d’autres minorités ethniques, le costume des Pà Then a ses propres caractéristiques en termes de style et de couleurs. Pour préserver ce patrimoine unique, les femmes de cette ethnie essaient de développer le tissage traditionnel de brocart.

Les femmes Pà Then maîtrisent le tissage de brocart.


Les Pà Then à Tuyên Quang vivent principalement dans le hameau de Thuong Minh, commune de Hông Quang, district de Lâm Binh de cette province septentrionale.

Hung Thi Trang, l’une des plus âgées du hameau, enseigne le tissage de brocart traditionnel à plus de 20 enfants. Malgré son grand âge, chacun de ses tissages est réalisé avec soin. "Je souhaite transmettre ce métier aux jeunes afin qu’ils puissent perpétuer la confection des vêtements traditionnels de notre ethnie pour les fêtes et les mariages", partage Hung Thi Trang.

Les costumes de l’ethnie Pà Then se distinguent par le sexe, et non en fonction de leur classe sociale. Selon les tranches d’âge du même sexe, les vêtements sont assez similaires, avec une légère différence de motifs. Il s’agit principalement de motifs simples à base de formes géométriques.

Le rouge est la couleur dominante. Les imprimés représentent des figures humaines, des cornes de buffle, des pins, des plantes. Pour réaliser une tenue, il faut de la dextérité, du travail et de la créativité. L’ensemble des étapes de confection (tissage, broderie…) se font par le biais de techniques manuelles traditionnelles. Les matières premières sont la laine et le fil. "Les détails du motif sont très difficiles à exécuter. Ainsi, pour tisser un costume, les femmes doivent faire preuve de persévérance et de patience", affirme Phù Thi Nguyêt, une habitante du hameau de Thuong Minh.

Une formation pour les femmes

"Les gens qui connaissent ce métier sont très peu nombreux, seulement six personnes âgées maîtrisent encore cet artisanat. Actuellement, ce métier est en phase de restauration. Afin de préserver l’artisanat traditionnel de tissage de brocart des Pà Then, le Comité populaire du district de Lâm Binh a en effet ouvert une formation pour les femmes", révèle Phù Duc Lâm, président du Comité populaire de la commune de Hông Quang.


Les produits de brocart constituent une fierté des Pà Then du hameau de Thuong Minh. 


Les femmes, surtout les plus jeunes, sont très enthousiastes à l’idée d’apprendre ce savoir-faire artisanal. Cela permettra non seulement de répondre aux besoins individuels de l’ethnie mais également de développer le tourisme communautaire.

Lan Thi San, du hameau de Thuong Minh, a déclaré qu’elle avait récemment suivi des cours organisés par la commune. Elle a été guidée par des enseignants pour maîtriser les techniques de base lui permettant de fabriquer des produits de qualité, impressionnant les touristes. "Je souhaite que nos brocarts deviendront des produits tou-ristiques uniques non seulement de notre hameau mais aussi du district de Lâm Binh".

Et d’ajouter que “nous, les villageois du hameau de Thuong Minh, espérons que dans un futur proche, notre village devienne une adresse de choix pour les touristes vietnamiens et étrangers grâce à nos produits artisanaux traditionnels".

 
Depuis quelques temps, le tissage de brocart traditionnel  des Pà Then attirent des touristes. Les lignes délicates, le savoir-faire et la transmission intergénérationnelle ne cessent de les émerveiller. "C’est formidable ! C’est la première fois que je vois des femmes de l’ethnie minoritaire Pà Then en train de tisser. Lorsque nous sommes arrivés, elles nous ont accueillis avec le sourire.  J’ai aimé ce voyage dans le district de Lâm Binh. Nous reviendrons, c’est certain !", s’enthousiasme Thanh Hà, une touriste hanoïenne. Et d’ajouter qu’elle a décidé d’acheter certains costumes comme souvenirs de son voyage.
 
Le district de Lâm Binh s’oriente désormais vers le tourisme communautaire. Le tissage de brocart traditionnel ne vise pas seulement à concevoir des vêtements pour la vie quotidienne, mais aussi à fabriquer des souvenirs pour les touristes. En plus de créer des emplois aux habitants locaux, cet artisanat contribue également à perpétuer leur identité culturelle.
 
Texte et photos : Phuong Mai/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Thuân An, une paisible plage de Huê La ville de Huê est non seulement célèbre pour sa citadelle et ses tombeaux royaux, mais aussi pour ses longues plages sauvages. Rares sont ceux qui connaissent celle de Thuân An, dont l’atmosphère paisible ne laisse pourtant personne indifférent.