17/06/2021 17:18
Bien que le chiffre d'affaires à l'exportation ne soit pas important par rapport aux autres produits agricoles, forestiers et aquatiques, les exportations de produits d'élevage du Vietnam ont enregistré une forte croissance. En particulier, il existe des articles assez spéciaux tels que les plumes qui sont bien vendus sur de grands marchés. De centaines de millions d'USD proviennent des ventes des plumes
>>Des produits laitiers vietnamiens officiellement autorisés à être exportés vers la Chine
>>Importation de près de 6.600 tonnes de viande porcine en 2017

Dans une ferme d'élevage des vaches laitières à Hung Yên (Nord).
Photo : Pham Kiên/VNA/CVN

Les dernières statistiques du ministère de l'Agriculture et du Développement rural ont montré que de janvier à mai, les exportations de produits de l'élevage du Vietnam ont atteint 166 millions d’USD, soit une forte augmentation de près de 44% par rapport aux cinq premiers mois de 2020.

Outre les produits d'élevage d'exportation principaux tels que porc, cochon de lait, viande de volaille, œufs salés, miel, nids de salangane, soie, lait et produits laitiers..., les plumes et produits dérivés ont été vendus à prix élevé.

En 2020, les entreprises vietnamiennes ont exporté 10.000 tonnes de plumes pour plus de 40 millions d’USD, dont 8.000 tonnes  pour la Chine. Depuis le début de cette année, les exportations de 5.000 tonnes de plumes ont rapporté 20 millions d’USD. La Chine est toujours le plus gros importateur, avec 4.000 tonnes.

Développer les produits nationaux

Selon Nguyên Van Long, directeur adjoint du Département de la santé animale du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, les pays importateurs ont des exigences très élevées pour les produits de plumes, notamment l’origine et la qualité. Afin d'exporter des produits animaux à l’étranger, le Vietnam doit s'assurer du respect des réglementations internationales, notamment celles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE).

Fin mai 2021, le Vietnam compte 2.288 établissements d’élevage et de transformation, chaînes de production fermées, et zones indemnes d'épizooties répartis dans 54 provinces et villes du pays. Cependant, il est nécessaire de s'assurer que les produits d’exportation se trouvent dans les zones indemnes d'épizooties certifiées par l'OIE.

Actuellement, le Département de la santé animale se coordonne avec les localités pour mettre à niveau les zones indemnes de maladie conformément aux normes de l'OIE.

Toujours selon Nguyên Van Long, dans les temps à venir, afin de promouvoir la consommation des produits de l'élevage ainsi que les exportations, il sera important de construire et développer les produits d’élevage tels que le porc, le poulet, les œufs de volaille... en produits nationaux. La qualité et l’origine des produits sont toujours des éléments importants pour conquérir les consommateurs.

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.