20/08/2021 09:07
L'évacuation de diplomates, d'autres étrangers et d'Afghans se poursuit dans des conditions difficiles à Kaboul, tombée aux mains des talibans.

>>Les talibans refusent l'accès à l'aéroport de Kaboul
>>Afghanistan : un second vol français avec des évacués a quitté Kaboul
 

Des Afghans montent à bord d'un Airbus affrété par l'Espagne pour les évacuer vers Dubaï, le 18 août à l'aéroport de Kaboul. Photo : AFP/VNA/CVN


Un gigantesque pont aérien mobilise depuis dimanche 15 août une noria d'avions du monde entier, dans un aéroport dont les abords sont étroitement contrôlés par les talibans.

Berlin envoie 600 soldats à Kaboul 

L'Allemagne a déjà fait sortir 500 personnes, dont 202 Afghans, et a par ailleurs approuvé l'envoi de 600 soldats à Kaboul, pour soutenir l'évacuation "du plus grand nombre de personnes possible", jusqu'au 30 septembre au plus tard.

Nouveau vol d'Afghans vers la France

Le pont aérien français via les Emirats se poursuit, avec l'arrivée prévue jeudi 19 août d'un nouveau vol avec 120 personnes, là encore essentiellement des Afghans. Les premiers Afghans mis en sécurité par la France sont arrivés mercredi soir 18 août à Paris.

 

Des soignants accueillent les Afghans rapatriés en Espagne à l'aéroport de Torrejon de Ardoz, près de Madrid le 19 août. Photo : AFP/VNA/CVN


"Nous sommes en train de recenser un certain nombre de besoins très urgents; on parle sans doute de quelques milliers de personnes" à exfiltrer, majoritairement des Afghans, a déclaré jeudi 19 août le secrétaire d'État français aux Affaires européennes Clément Baune.

La France sera "au rendez-vous de l'asile" pour les Afghans menacés, a-t-il dit, évoquant la "possibilité" d'un sommet extraordinaire européen.

Des milliers de personnes évacuées par Washington et Londres 

Les 
États-Unis, qui prévoient d'évacuer plus de 30.000 Américains et civils afghans via leurs bases au Koweït et au Qatar, ont déjà acheminé plus de 3.200 personnes, notamment du personnel américain, et près de 2.000 réfugiés afghans.

Mais le Département d'
État américain affirme que les talibans ne tiennent pas leur promesse et "empêchent les Afghans qui souhaitent quitter le pays d'atteindre l'aéroport".

Le Royaume-Uni a évacué 306 Britanniques et 2.052 Afghans.

Ponts aériens vers les autres pays 

L'Espagne a engagé une première série de rotations avec trois avions militaires via Dubaï. Le premier avion qui ramenait une cinquantaine d'Afghans et quelques Espagnols est arrivé jeudi matin.

La Turquie, qui a déjà fait rentrer 324 de ses ressortissants lundi 16 août, organisait mercredi 18 août le retour de "plus de 200" autres depuis Kaboul.

D'autres départs de nationaux et/ou d’Afghans ont déjà eu lieu depuis le week-end dernier notamment vers les Pays-Bas, la Pologne (un deuxième avion est arrivé jeudi 19 août), le Danemark, la Norvège, la République tchèque, la Hongrie et la Bulgarie. Quinze Roumains n'ont pas réussi à gagner l'aéroport de Kaboul et l'avion dépêché par leur pays n'est reparti qu'avec un seul ressortissant.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Le secteur touristique de Hanoï s'adapte à la nouvelle situation Si la 4e vague de COVID-19 a fortement impacté le tourisme au Vietnam, entre autres à Hanoï, elle a également ouvert des opportunités pour restructurer cette industrie, changer les approches du marché et aligner les produits sur la demande des voyageurs et la réalité.